Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
octobre 16, 2019, 09:19:29
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Par les chemins d'automne - acte VI : Sur les traces de Bretuald  (Lu 10103 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Arthur de Castelroc
(Aytan)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Chevalier Niveau 1
    PV:26/26
  • Messages: 3959

  • Activité
    1%
Devant le moine bégayant, je descends doucement de cheval, avec un sourire.

[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]

Paix, l'ami ! Nous sommes de simples voyageurs en route pour l'Abbaye, pas des vagabonds ou des brigands, malgré notre piètre apparence du à une traversée un peu rapide de La Sanguine. Je suis Arthur de Castelroc, chevalier de l'Ordre de la Rose, et ancien novice de l'Abbaye. Ces gens sont mes amis et nous nous rendons ensemble rencontrer l'abbé, Monseigneur Jacquemont. Il me connait bien.

Je repensais l'espace d'une inspiration aux bêtises que j'avais pu faire à mon époque de Noviciat. Ça, pour me connaitre ...

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Les Terres de Légende - Dungeon World.

Hors ligne Arthur de Castelroc
(Aytan)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Chevalier Niveau 1
    PV:26/26
  • Messages: 3959

  • Activité
    1%
Je reconnais ce moine, enfin du moins je crois. Il s'agit de Frère Concaelus, un moine un peu fou qui vit en ermite dans une petite ferme. Il avait une réputation d'original dans l'Abbaye à l'époque de mon Noviciat. J'ai été menacé plusieurs fois d'aller "planter des choux avec Frère Concaelus" si je continuais à faire des bêtises. Une menace efficace, je dois dire, l'isolement ne m'avait jamais véritablement tenté.
Ceci dit, il était connu pour son respect strict des lois et des traditions. Le fait que j'ai rejoint l'Ordre de la Rose et fait serment de protéger les nécessiteux devrait logiquement l'inciter à nous proposer un hébergement.


Le voyant hésiter, je rajoute.

Vous êtes Frère Concaelus, n'est-ce pas ? J'ai entendu parler de vous à L'abbaye. Nous cherchons un abri pour la nuit, pour nous reposer et faire sécher nos vêtements humides. Accepteriez-vous de nous accorder l'hospitalité pour la nuit ?


En ligne Aube de Sangriss
(Uphir)

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • ****
  • Mage Niveau 1
    PV:16/16
  • Messages: 15273
  • Jouez bien, jouez plein !

  • Activité
    6%
C'est une bonne chose que le chevalier ait pris les devants; d'humeur maussade après cette chevauchée nocturne et plus qu'humide, j'aurais été sans doute bien moins conciliante avec cette outre à vin !
Gott weiß ich will kein Engel sein

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%


Frère Concaelus
Le moine s'ébroue, comme pour se sortir d'un mauvais rêve, et s'essuie le visage comme pour mieux vous dévisager.

Par tous les Saints ! Ar-Ar-Arthur de Cas-cas-Castelroc ? Me-me-messire, j-j-je suis con-con-confus ! Je-je-je vous av-v-v-ais pris pour une bande de b-b-b-rigands !
C'est un hon-hon-honneur de recevoir v-v-votre visite, Me-Me-Messire.


Il s'incline d'une manière ostensible, quoique peu élégante, puis vous fais signe de le suivre jusqu'à la bâtisse. Après avoir demandé à Bractor, un vieux serf laïc qui lui fait office de serviteur, de prendre en charge vos montures, vous propose de vous asseoir autour de sa modeste table, puis il remet du bois dans l'âtre et et vous sert une soupe copieuse et de larges bols de cidre.

Très vite, sa colère est dissipée et son regard s'éclaire de lucidité. Il prend une contenance nettement plus attentive, et si ce n'était son insupportable bégaiement, presque sérieuse. Sans s'adresser aux autres membres de la compagnie, qu'il prend visiblement pour la suite d'Arthur, il fait montre d'une certaine forme de courtoisie envers les dames, démontrant une éducation bien supérieure à ce que sa pitoyable apparence laisse imaginer.

Alors, Mes-mes-messire Arthur, qu-qu-qu'est-ce qui-qui vous amè-mène si l-loin de chez vous ?
Les Terres de Légende - Dungeon World.

Hors ligne Arthur de Castelroc
(Aytan)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Chevalier Niveau 1
    PV:26/26
  • Messages: 3959

  • Activité
    1%
Après que chacun ait pu profiter de la pause pour se changer et mettre ses vêtements à sécher, se réchauffer et souffler un petit peu, nous nous asseyons à la table de Frère Concaelus. Je regarde mes amis. Ils ont l'air aussi fatigués que je le ressens moi-même.

La soupe chaude et le cidre sont un véritable délice. J'en bois une gorgée.


Ah dieu, merci pour ce réconfort, Frère Concaelus. Mes amis et moi-même te remercions pour cela.

Je laisse un petit espace de parole pour que chacun puisse se présenter comme il le désire.

Puis je réponds à sa question.

Je suis en quête, mon bon ami. Je recherche l'homme qui fut un conseiller et un ami pour moi, du temps de l'Abbaye, le Père Bretuald. J'ai su qu'il avait été envoyé en mission à Pont-Aux-Haches, et il en serait parti récemment. Il se pourrait bien qu'il suive des traces de magie impie ... Nous avons entendu des choses effrayantes à l'ouest d'ici. Les terres ne semblent pas sûres, et ta réaction devant de pauvres voyageurs m'incite à croire que ces temps sont troublés effectivement ... As-tu vu des choses anormales ici ?

Hors ligne Kwan Yin
(Cina Mel)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Moine  Niveau 1
    PV:20/20
  • Messages: 4936

  • Activité
    4%
Attablée, les paumes contre les bords chauds du bol dans lequel la soupe fume, j'écoute avec attention pour tenter de comprendre les propos de notre hôte. C'est que son tic de langage me rend l'exercice un peu plus compliqué. Rien d'insurmontable, toutefois, mais qui explique mon oreille tendue vers lui ainsi que mes sourcils froncés.

Mon carnet de voyage est bien sûr posé sur la table. Son étui de cuir lui a permis de ne pas souffrir de l'humidité et je profite des prises de paroles d'Arthur pour y noter les informations difficilement glanées

Tout cela sans me départir d'un sourire ravi dont la soupe chaude et la bolée de cette drôle de boisson pétillante ne sont pas la raison principale. Non, celle-ci est à chercher dans le voyage qui m'a menée jusqu'ici....

Bien que guerrière, je n'en reste pas moins d'une apparence frêle-  ce qui s'est avéré utile dans bien des situations où l'on a commis l'erreur de me croire dans défense !

Mais l'on n'intimide pas une rivière tumultueuse par un coup bien placé aussi, vu mon petit gabarit, j'ai jugé préférable de passer une seconde corde autour de celle tendue par le géant puis autour de ma taille. Ainsi assurée, j'ai pu traverser sans craindre que le courant ne m'emporte. Car comme je le craignais, c'est à peine si mes pieds ont touché le lit de ce sanguin torrent.

Le temps que chacun traverse et nous revoilà en selle, à fuir un habitant sylvestre bien singulier. Je lève les yeux au ciel,tentant de saisir, à travers les trouées des nuages, des rayons de lune. Est-elle pleine ? Ces traces sont-elles celles d'un change-forme lunaire ? Et si ma curiosité est attisée, je n'en ai pas moins approuvé l'idée du chevalier sans réserve aucune.

Quelques Li plus tard, et trempée comme rarement, nous voilà à faire la connaissance de l'homme dont j'ai tant de mal à prononcer le nom que je me contente d'un simple- mais néanmoins respectueux- frères.

D'autant qu'il nous a permis de nous sécher et de revêtir des vêtements propres et secs. C'est à cette occasion que j'ai jeté, tout en discrétion, un œil à la missive de Sarandalf. Comme ma pierre, elle pulsait doucement et le nouveau message inscrit m'a ravi.

Il semblerait que vous soyez une élève attentive, ma jeune amie.

Et, au bas de la page, un renard vert souriait en écoutant, assis, un écureuil deviser. La scène s'anima quelques secondes avant de se figer.

Moi qui croyais que l'eau pourpre avait bouché mes oreilles, rendant mon audition moins efficace... Plus d'oreille de renarde au sommet du crâne ! Et un magicien à visiter pour en apprendre davantage sur les arcanes mystiques.

Mais pour l'heure, me voici donc à manger sagement ma soupe en attendant la réponse du frère aux interrogations d'Arthur. Point d'excès de boisson, je n'ai d'ailleurs même pas touché à ma réserve personnelle.

La soupe est délicieuse, il fait chaud et la langueur menace. Ce serait le moment parfait pour frapper, dirait mon maître...
« Modifié: septembre 07, 2019, 17:50:49 par Cina Mel »
 

Hors ligne Davog
(Xine)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Barbare Niveau 2
    PV:26/26
  • Messages: 6442

  • Activité
    2%
J'ai simplement haussé les épaules à la remarque du chevalier lorsqu'il nous a invité à ne pas nous installer hors d'un abri. Sur le coup, j'aurais bien grogné que ses ours ne me faisaient point peur, mais notre compagnie déjà fatiguée n'aurait pas supporté une nouvelle déconvenue.
Pis ces dames...ça aurait stupide de les mettre inutilement en danger, non ?

Mais lorsque le curé à l'étrange verbiage nous a alpagué, j'avoue, j'ai eu subitement une forte envie de découper en deux l'apôtre de cette fichue religion. Ma main était déjà sur la hampe de Snaga...quand Arthur s'est enfin montré efficace, coupant rapidement court aux divagations du pauvre type.

Bien. Un toit et un repas chaud.
Que demander de plus ?
Je suis resté dehors le temps que tous mes compagnons pénètrent à l'intérieur. Pas par excès de politesse, non. Je voulais juste m'assurer que la chouette aurait elle aussi un abri pour la nuit. À l'écurie peut-être ? Il y aura bien une souris ou deux à attraper dans tout ce foin.
Une fois certain que mon amie peut se reposer sereinement elle aussi, c'est avec un sourire dissimuler sous ma barbe que j'entre enfin.

J'ai grogné un merci et peut-être bien même mon nom, à l'homme qui nous héberge. C'est la moindre des politesses, parait-il. Sauf que je n'ai pas l'esprit à plus. Qu'il me prenne pour un membre de sa suite, aujourd'hui, cela ne me pèse pas. Plus.
Peut-être est-ce que je commence à enfin devenir ce que je dois être ? Qui sait vraiment ?

Aussi je me contente du repas, une oreille attentive à ce que raconte le Sieur de Castelroc et surtout à ce que répond le bègue.
 

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%
Frère Concaelus

A l'évocation de "choses anormales", le moine étrange se penche au-dessus de la table et fronce les sourcils avec un air conspirateur...

Oui, nous vi-viivons des temps t-tr-roublés... La gu-guerre est à nos portes et les f-f-forces du mal se pourlèchent les baba- les b-babines devant les destructions à v-venir. Les seigneurs rass-ssemblent leurs ch-chevaliers et les camp-pagnes sont laissées à l'ap-appétit des b-b-brigands et des monstres. Mon-mon-mon accueil malheureux vient d'une m-m-méfiance liée à l'isolement de mon ermitage et à aux ef-ef-effets sur mon ju-jugement des fruits généreux de la t-t-terre (il lance un regard penaud vers le pichet de cidre) Je vous p-p-prie de m'en excuser, en l'absence de v-v-visite j'ai pris de mau-mau-mauvaises habi-bitudes.

Les pieux déf-f-fenseurs de la Vraie F-f-foi sont peu nombreux à s'op-po-po-poser aux démons qui rô-rôdent dans les contrées et ceux qu-qui-qui noircissent le cœur d-d-des hommes...

Le père Br-br-bretuald est de ceux-là, bien que sa cu-cu-curiosité et sa g-g-générosité l'aient amené à maintes reprises à enf-enf-enfreindre certaines règles de notre ordre. Son m-m-ministère à la paroisse de P-pon-pont-aux-haches est d'ailleurs un geste de notre Abbé pour l'é-lé-lé-loigner d'une vie par tr-tr-trop aventureuse.

Comment pui-pui-puis-je vous aider ?


 
Les Terres de Légende - Dungeon World.

Hors ligne Arthur de Castelroc
(Aytan)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Chevalier Niveau 1
    PV:26/26
  • Messages: 3959

  • Activité
    1%
Je hoche la tête lorsqu'il avoue son vice :

Tu as raison d'en parler, Frère Concaelus. Cette mauvaise habitude est une faute, mais Dieu peut te comprendre. Tu devrais aller à confesse, à l'Abbaye, afin que Dieu t'absolve de tes péchés. Ton âme s'en sortira grandie.

Puis j’enchaîne :

Tu pourrais nous aider, en effet. Outre le gite et le couvert que tu nous offres de grand cœur - le Seigneur t'en remercie - je suis friand de nouvelles de l'Abbaye. L'Abbé, Monseigneur Jacquemont, tient-il toujours sa charge ? Il était très strict de mon temps. Qui est devenu Maître des Novices ? le père Fricant assurait cette charge à mon époque, mais il était bien vieux ... et sévère. Son successeur est peut-être plus généreux. L'abbaye était réputé pour ses pommes et son verger très productif, Monseigneur Charles assure-t-il toujours la charge de Cellérier ? Et puis dernière chose ... Ces démons dont tu parles. A quoi ressemblent-ils ? En as tu vu récemment ? Sais-tu si l'Abbaye est inquiétée ?

Je rebois une gorgé de cet excellent cidre dont le pauvre ermite aime abuser semble t-il.

Peut-être pourrais-tu nous accompagner à l'Abbaye ? Tu y trouverais la sécurité quelques temps.

Je louche sur le pichet de cidre, puis pose une main sur son bras en le regardant dans les yeux pour bien insister.

Et peut-être Dieu nous a t-il mis sur ton chemin afin de te donner l'occasion de régler ton problème. Dieu est partout, tu le sais. Il n'y a pas de hasard.

En ligne Aube de Sangriss
(Uphir)

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • ****
  • Mage Niveau 1
    PV:16/16
  • Messages: 15273
  • Jouez bien, jouez plein !

  • Activité
    6%
Je ne peux m'empêcher de lever les yeux au ciel en entendant le chevalier débiter ses bondieuseries. Je l'ai connu bien moins zélote lorsque nous étions plus jeune, mais par respect pour notre hôte, je me retiens de toute remarque acerbe en plongeant dans ma bolée de cidre... bien réconfortante, il faut l'avouer, après cette humide journée.
Gott weiß ich will kein Engel sein

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%
Frère Concaelus
Le moine esquisse un sourire à la dernière remarque du chevalier...

La b-boisson ne devient un prob-b-blème que lorsque on pense y v-v-voir la solution. L'ivresse a une v-v-vertu que D-d-ieu nous a off-offerte : l'oubli. Il est tr-tr-trop tard p-p-pour moi, mon fils. Les v-v-vieilles histoires sont de v-vieilles hist-toires... C'est t-tout comme ces d-d-démons dont je p-parlais tou-tout à l'heure et dont tu-tu t'inquiètes : on a b-bien du mal au-au-aujourd’hui à dis-dis-distinguer les v-vieilles légendes des m-m-menaces réelles, à dis-dis-discerner la f-f-faiblesse de l'homme et la cr-cruauté des monstres qui les p-p-possèdent... Ne te tra-tra-tracasse pas. Aucune b-b-bête cornue cr-crachant des flammes ne va se dr-dresser entre vous et As-as-asterlin !

Mais vous avez r-r-raison : je pourrais vous es-es-escorter jusqu'à l'Ab-ab-abbaye. Je n'y ai pas mis les p-p-pieds depuis assez lon-longtemps, cela me fera du b-b-bien, même si je ne d-d-doute pas que l'Abbé Ja-Ja-Jacquemont sera d-d-disposé à vous recevoir d-dignement. Il est t-t-toujours aussi stri-stri-strict, mais sa r-r-rigueur dans le res-resp-respect des règles de Dieu f-f-font de lui un hôte ggé-gé-énéreux avec les cheva-v-valiers errants.


Le moine poursuit son discours en donnant des nouvelles des différentes personnes qu'Arthur fréquentaient dans sa jeunesse. Le père Fricant est mort l'automne dernier et le cellérier n'a plus toute sa tête, mais de jeunes hommes qui étaient novices en même temps que lui sont devenus des moines importants dans la communauté...

Les deux hommes continuent de deviser bien tard, tandis que les autres membres du groupe finissent par aller se coucher un à un.



« Modifié: septembre 13, 2019, 08:41:47 par Mahar »
Les Terres de Légende - Dungeon World.

En ligne Aube de Sangriss
(Uphir)

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • ****
  • Mage Niveau 1
    PV:16/16
  • Messages: 15273
  • Jouez bien, jouez plein !

  • Activité
    6%
J'écoute un temps en silence les échanges entre le moine et le chevalier, me disant en mon fort intérieur que notre hôte n'est peut-être pas celui qu'il m'avait semblé être de prime abord. Il parait au final sincèrement désireux de nous aider; cela change des gens que nous avons pu croiser ces derniers temps ! Finalement, sentant que je m'endors sur la table, bercé par la douce chaleur de l'âtre, je me lève et, prenant congé...

Je vous remercie pour cette soirée, Frère Concaelus, tant pour le partage de votre table que de votre toit... tous deux fort réconfortants après cette éprouvante journée de voyage. Vous ne ferez pas de difficulté à me céder vos quartiers pour la nuit ? A moins que vous n'ayez quelques chambres secondaires, je m'en satisferai pleinement !
Gott weiß ich will kein Engel sein

Hors ligne Joscarin Milistoir / Josh
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Assassin Niveau 3
    PV:18/18
  • Messages: 6718

  • Activité
    3%
    • La Voix de Rokugan
L'oubli... Voilà bien ce à quoi je m'adonne depuis des jours songé-je à la remarque pleine de jugeote du moine bégayant. Il est temps de se magner la rondelle comme on pouvait l'entendre à Clyster.

Je me jette sur la soupe comme la pauvreté sur le monde. Rien que de dormir sous un toit finit par être agréable et je me languis de quelques jours qui seraient enfin reposants. Encore faudrait-il qu'ils fussent hors du temps car les considérations actuelles n'ont de menues que les manières dont nous avons d'en parler : rapides, à demi-mots et entre deux noires pensées.

J'oscille entre la satisfaction de ne pas avoir perdu un mai de plus ce jour et l'agacement quant au discours du clerc. Comprend-il réellement que nous parlons de démons et pas de quelques tourments intérieurs qui nourrissent plus les philosophes que les chasseurs de sorcières ?

La fin du repas se passe en silence ou presque. Seul le babillage, d'un coup plus léger, de frère Concaelus et les réponses d'Arthur, égayent nos mutismes. Prenant sur moi de n'ennuyer ni Davog avec mes malheurs, ni Kwan Yin avec mes pitreries, je me force à laisser le cube dans mon sac. M'installant tant bien que mal à la place que l'on nous a gentiment octroyé, j'essaie de trouver le sommeil. Je prie tous les dieux qui voudraient bien m'entendre pour qu'il soit réparateur et exempt de tout cauchemar.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%
Aube et Kwan Yin se sont partagées une chambre dédiée aux visiteurs, tandis que les hommes ont dormi sur des paillasses ou des couvertures dans le Logis du moine. Le confort est sommaire mais la nuit reposante.

Au matin, un solide déjeuner et le retour d'un soleil généreux vous met du baume au cœur. Concaelus semble lui aussi revigoré à la perspective de vous accompagner vers l'abbaye, que vous devriez rejoindre dans l'après midi.
.

Au matin, Kwan Yin comprend que le moine bègue faisait partie de ses prémonitions : quel animal y incarnait il ?  Il n'a peut être pas encore fini de vous apporter son aide...

Arthur, quelle nouvelle particulièrement agréable ta conversation du soir t'a-t-elle révélée ? Pourquoi es-tu impatient de la partager avec Aube ?

Davog : qu'est ce que la chouette t'a-t-elle apporter ce matin en te réveillant ? Pourquoi est-ce important ?

Josh : quelle personne connais-tu à l'Abbaye d'Asterlin ? Pourquoi espères tu qu'elle ne te reconnaîtra pas ?

Aube : quel événement en lien avec le pouvoir inné de Ray, au moment du départ, te laisse abasourdie ? Quel espoir cela fait naître en toi ?


Les Terres de Légende - Dungeon World.

En ligne Aube de Sangriss
(Uphir)

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • ****
  • Mage Niveau 1
    PV:16/16
  • Messages: 15273
  • Jouez bien, jouez plein !

  • Activité
    6%
J'ai partagé la chambre avec Kwan Yin, et j'ai ainsi pu deviser avec elle de la disparition de ses oreilles surnuméraires. Sa leçon de sagesse fut de courte durée semblerait-il, mais la magie utilisée néanmoins puissante; à moins qu'il ne s'agisse là que de quelques illusions parfaitement synchronisées, pour donner à l'ensemble l'aspect d'un tout coordonné. Difficile à dire sans plus d'étude !

De la magie et de son étude justement; j'ai assisté à un drôle de spectacle au moment du départ. Alors que je patientais sur mon cheval, attendant que tout le monde soit prêt à partir, j'ai observé Ray. Dans un premier temps, j'ai cru à un simple effet d'optique en le voyant nimbé d'une aura ambrée; le soleil levant et la rosée auraient parfaitement pu créer naturellement ce halo qui l'entourait. Mais en y regardant de plus près, ce n'était pas un jeu de lumière mais bel et bien des flux de mana pur qui convergeaient vers lui ! Comme si il attirait -absorbait ?- la magie de la vie environnante, se nourrissant du courant arcanique de la Terre nourricière et de la nature parée d'or. Je le pensais sensible au Vent des Glaces, comme ma mère ou moi-même, mais à y regarder attentivement, peut-être est il plus sensible à la "voie de la Bête", celle que suivent les druides et autres sorciers qui puisent leur énergie dans les forces telluriques. Ah moins que...


<pense:>Non... c'est impossible !

Il me vient à cet instant en tête les récits les plus anciens, les légendes les plus méconnues, ceux et celles qui évoquent à demi-mot les Archimages, capables de maitriser toutes les formes de magie, du mana le plus noir des nécromants à la magie blanche, divine et protectrice ! Ray pourrait il être... !?

Le bûcheron se tourne vers moi, il me sourit innocemment... enfin, est ce vraiment innocent. Je peine à masquer mon trouble !
Gott weiß ich will kein Engel sein

Hors ligne Joscarin Milistoir / Josh
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Assassin Niveau 3
    PV:18/18
  • Messages: 6718

  • Activité
    3%
    • La Voix de Rokugan
J'ai mieux dormi que les quelques nuits précédentes, malgré cette masure peu reluisante et ce prêtre aussi imbibé d'alcool qu'un baba à la crème. J'ai vu danser le cube un instant dans les rais de lune, ces fins entrelacs argentés ont coulés pour n'être plus qu'un assemblage de doux visages féminins. C'est en entendant les chansons douces de Méline, l'exotique rire de Kwan Yin, la voix mélodieuse d'Aube et les timbres agréables de dizaines d'autres que je me suis endormi comme une masse.

Au matin, ce n'est qu'en écoutant distraitement Concaelus marmonner en faisant son ballot que je suis frappé par l'évidence. J'en recrache mon lait de chèvre par le nez, bondissant de ma chaise pour ne pas me tâcher les chausses et jurant comme un charretier. Comment peut-il encore être ici ? Ne l'ont-ils pas chassé à coup de pelles ?! Christophe... Par les couilles de l'évêque, j'ose espérer que ce n'est pas le même.

Tout en essayant mes âneries avec l'aide de Bractor, je demande innocemment au prêtre bégayant. Un chasseur vous dîtes ? L'homme se retourne, sanglant son sac sur ses rondouillardes épaules, semblant se demander de quoi je parle.
Ah! Chri-Christophe est no-notre veneur. Enfin c'est-c'est plutôt le-le cha-chasseur du coin, mais il a des, il a des, il a des ch-chiens.
- Hum hum... D'accord... répondis-je les yeux curieux
- Hmmm hmmm. Avant c'ét-c'était un novvvvvvice, mais-mais-mmmmais il a été cha-chassé. Ah, ah, chasssssé le chasseur. Mmmmais c'était un-un gentil garçon.
Bien que je ne doute plus, j'écarquille les yeux l'air avide d'information, alors Concaelus continue.
- Un-une sombre his-histoire de femme, souffle-t-il plus bas, zieutant poliment nos deux demoiselles, la mauvaise sor-sorte de femme sûr-sûrement. La sui, la sui, la suivannnnnnnte de l'évêque
, clôt-il dans un murmure à mon attention.

La suivante de l'évêque mon cul oui ! Sa fille ! Jamais le vieux n'aurait réagit comme ça pour une simple domestique ! Elle était jolie, aussi douce qu'une madonne. C'était lors d'un de mes retours à Clyster depuis l'ouest, je m'étais arrêté à Asterlin pour me reposer du voyage, et j'étais arrivé en même temps que la délégation épiscopale... Et elle était là, avec son "maître", que j'ai vite situé comme étant finalement son père. Ah... La probité des pieux m'étonnera toujours. Le destin, n'écoutant que les échos de nos jeunes cœurs amoureux, nous a permis de nous retrouver de nuit dans la chapelle annexe du potager.
Bref. La mauvaise fortune nous joua des tours elle aussi. Au matin, un novice aussi grand que large, au visage bonhomme nous découvrit et couina comme un porc qu'on égorge jusqu'à ce que je me carapate rapidement, laissant là la belle dévêtue.
J'ai appris plus tard que la faute avait été rejetée sur ce pauvre Christophe, ce novice un peu niais. La jeune femme n'avait rien démenti. Peut-être lui avais-je laisser un bon souvenir ? Son père en revanche rongé de colère, chassa le jeune homme de l'abbaye, brisant là tout net ses projets d'avenir.

Et donc... donc voilà. Il est toujours dans les parages finalement. Les saints hommes ont eu pitié de lui sûrement et n'ont point voulu le renvoyer complètement à sa vie précédente. Bien. Je vais tâcher de ne pas le croiser, je gage qu'il se rappelle avoir vu un rouquin aux yeux vairons. J'espère bien qu'il s'en est tenu à la version officielle de l'histoire en tous cas et qu'il a digéré l'évènement...
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Kwan Yin
(Cina Mel)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Moine  Niveau 1
    PV:20/20
  • Messages: 4936

  • Activité
    4%
<pense:>Messire Belette !

L'évidence m'apparaît finalement, alors que nous sommes réunis pour le premier repas de la journée. La belette, sans repos jamais, toujours en action, et terriblement gloutonne ! Elle est également une éclaireuse hors-pair, sans mentionner ses talents de combattante. En un mot, une alliée de choix, comme nous l'a prouvé Frère Konkalus en nous offrant un havre de paix au milieu de la tempête.

Savoir qu'il fera partie de notre équipée, au moins jusqu'à l'abbaye, me donne un peu plus d'espoir quant à la possible réussite de la tâche titanesque que nous devons mener à bien.

Pour l'heure, je fixe avec un certain étonnement à la fois Aube et Josh, dont les réactions sont pour le moins étranges ! Mais je ne dis mot, chacun s'expliquera en son temps s'il le désire, et les chevauchées sont propices aux confidences...
 

Hors ligne Davog
(Xine)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Barbare Niveau 2
    PV:26/26
  • Messages: 6442

  • Activité
    2%
La nuit fut bonne, plis que je ne l'aurais cru sans rêve ni pensée. AU final, suffisante pour reposer mon corps malmené ces jours derniers. Mais sans doute pas encore assez pour me rendre gaieté et entrain. C'est donc maussade, un quignon de pain et une tranche de lard en pogne, que je suis très tôt sorti pour respirer l'air frais et humide du petit matin.

Et voilà qu'au milieu du calme et du silence, mon amie volatile descend de sa branche, un objet terne serrée dans ses serres qu'elle dépose sur ma large cuisse. Aussi grand que mon pouce et presque plat. J'en essuie la terre comme je peux dans mes mains. M'arrête, étonné. Je m'applique un peu plus avec un pan de vêtement...
C'est une clef, en laiton, toute simple et étrangement patinée. Les reste de la chaîne à laquelle elle était accrochée sont apparents et l'on devine, aux trois quart effacé, un symbole qui fait pensé aux armoiries de l'abbaye -comme j'ai pu le voir à l'intérieur de la maisonnette du prêtre- sauf que ça parait plus...vieillot. Ouais, c'est le mot que je cherchais.

Je relève la tête, confus, et observe la chouette qui s'est posé sur un tas de cailloux à côté.


Et tu crois qu'ça peut servir ?, fais-je en grommelant. <murmure:>À quoi ? Ouvrir la porte d'une crypte ancienne ? d'un coffret avec une pierraille utile, comme l'bijou de blondinette ?

Je resserre mon poing sur la clef. Je la montrerai à Joscarin quand il sortira : le barde aura sûrement meilleure idée que moi.
Et peut-être même à Arthur ; après tout, il est un ancien de ce lieu, même si sa foi me casse bien les oreilles...
 

Hors ligne Mathor Jaelden
(Mahar)

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • MJ Niveau 2
    PV:20/20
  • Messages: 5248

  • Activité
    8%
Vous vous mettez en route pour l'abbaye sous ciel pâle mais sans menace. Les prairies et les champs autour d'Asterlin sont bien entretenus, plusieurs fermes appartenant aux moines émaillant le paysage. Vers midi, alors que vous progressez rapidement, vous faites une courte halte au niveau d'un vieux moulin au bord de la rivière pour casser la croûte, vous distinguez déjà au loin le clocher de l'abbaye.

Étrangement, alors que vous profitez de ce moment de répit, un chant se met à résonner autour de vous, doucement puis de manière plus nette, quoique vous ne soyez pas capable d'en définir l'origine. Il s'agit d'une mélopée fraternelle, un chœur de voix dont vous n'arrivez pas à discerner si ce sont des hommes, des femmes ou des enfants. Cette tendre chanson bourdonne agréablement à vos oreilles. Ajouté à la chaleur bienfaitrice du soleil et le riche repas fourni par Frère Concaelus, vous avez une surprenante envie de vous étendre pour faire la sieste...
Les Terres de Légende - Dungeon World.

En ligne Aube de Sangriss
(Uphir)

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • ****
  • Mage Niveau 1
    PV:16/16
  • Messages: 15273
  • Jouez bien, jouez plein !

  • Activité
    6%
Enfin un bout de chevauchée sans intempérie, froid crachin ou rivière à traverser. Le soleil qui perce à travers le voile grisâtre se rappelle à notre bon souvenir, et il faut bien avouer que cela est agréable. J'observe le visage de mes compagnons; il paraît retrouver des couleurs à mesure que le temps se fait plus clément. Moi même d'ailleurs dois je avoir une meilleure mine que ces derniers jours ! Je m'efforce donc d'égayer le voyage, en devisant notamment avec notre guide qui nous montre encore une fois qu'il est un bon vivant lorsqu'il déploie devant nous moult victuailles en guise de repas du midi. Frère Concaelus aime la bonne chair et nous en fait profiter, je l'en remercie !

C'est alors que survient ce chant, mélodieux mais à l'origine incertaine. Je regarde le groupe et tous semblent frappés d'apathie. Les paupières sont à demi closes, et les miennes d'ailleurs ne demandent qu'à se fermer. C'est à cet instant que mon esprit s'alarme de cet état de somnolence qui nous frappe; j'entends bien qu'il est d'usage de faire la sieste après un bon déjeuner, mais quelque chose ne tourne pas rond. Serait ce encore un plan machiavélique de notre ennemi ?


Spoiler
« Modifié: octobre 08, 2019, 17:36:55 par Uphir »
Gott weiß ich will kein Engel sein

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !