Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
février 24, 2024, 14:06:04
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Dans l'antre des combattants ( Ben , Eric )  (Lu 22661 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Ce message ne vous est pas destiné
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne Eric
(Fañch)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 2789
  • Le Tigre

  • Activité
    3%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
« Trois cents hommes aux torques d'or attaquèrent : La lutte pour le pays était farouche. Bien qu'ils fussent massacrés, ils tuèrent, Jusqu'à la fin du monde, ils seront honorés. »
-- Aneirin Y Goddodin XC --

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
« Modifié: mai 10, 2023, 00:25:55 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
« Modifié: mai 13, 2023, 07:58:35 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
J'ai profité de l'échange spontané... pour laisser parler Andrew[1] et l'écouter vanter les délices (en tout bien tout honneur) de Lisa... sans omettre de me renseigner discrètement pour savoir quelle serait la meilleure boisson d'accompagnement (ou de mise-en-bouche ?) pour cette occasion.
Cela me donnera bonne piste pour apporter petit présent, en tant qu'invité (avec le dernier plant de baie d'Elpos rapporté de chez Matthew, qui devrait être apprécié et finir en bonnes mains, ici...).
Je descendrai faire mon achat pour cette rencontre programmée avant de retourner au car rejoindre ceux et celles qui s'y trouveront...
 1. Orféo étant l'ancêtre, cf. post 45/Djaro
« Modifié: mai 20, 2023, 12:11:16 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Prolixe Andrew t'explique qu'ils ont l'habitude de boire du lait de chèvre à tout les repas, c'est un peu la boisson traditionnelle dans la ville. Mais sinon son père apprécie toujours un petit verre  de liqueur de sapin en fin de repas. Quand il était plus jeune, Orféo[1]en distillait lui même mais il est trop âgé maintenant. Cependant cela lui fera plaisir d'en boire un verre. Tu retournes donc tranquillement au bus où seuls Crysa et Sami sont présentes, toutes deux occupées avec la petite qui avalent les distances avec un quatre pattes de compétition.
A ton arrivée, elles lèvent la tête et tu apprends rapidement que Livio après les avoir mis au courant est ressorti afin d'en apprendre plus sur ses collègues marchands.  Kaï n'est pas réapparu et les filles sont sorties et sont quelque part sur le marché.


sami
Je regarde de temps en temps si je les vois, elles se dirigeaient  vers le fond du marché la dernière fois que j'ai regardé.

 1.  là, je ne me suis pas trompée, je parle bien du père ;) C'est ça d'avoir une idée en tête et de relire en étant persuadée que c'est bon. Mon cerveau corrige automatiquement :s
« Modifié: mai 22, 2023, 11:41:35 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
J'ai donc fait l'acquisition d'une bouteille de sapinette, et aussi négocié des tickets d'arène pour le prochain spectacle. Si je trouve en route une douceur sucrée (beignets ou autres), j'en achète pour ces dames.
De retour au bus, puisqu'il n'y a pas "d'urgence", je vais d'abord recopier soigneusement les inscriptions que j'ai pu déchiffrer sur le mur des-espoirs.
Puis, en attendant le retour des autres, profiter de ce temps pour m'occuper d'Opale, et libérer Sami -ainsi que Crysa si elle(s) le souhaite(nt).
Vu la vitesse des acquisitions de la petite, il faut stimuler ses perceptions et notamment son apprentissage du langage... j'utilise pour cela mon répertoire terrestre... enfin, celui pour les petiots (rien d'anti-protocolaire, du moins en apparence).

<chante:>"♪♫♪ "Il était un petit homme...
Pirouet-te cacahuète... ♪♫♪"

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Crysa accepte avec reconnaissance de te laisser quelques instant la petite tandis qu'elle file avec Sami sur le marché. Opale, elle semble toujours aussi heureuse qu'on s'occupe d'elle et le temps file rapidement. Bientôt, il est l'heure pour toi de rejoindre tes hôtes.
Tu quittes donc le bus pour reprendre le chemin de l'herboristerie. Et tu es l'un des rares à remonter la rue. Une marée humaine se dirige vers l'arène, comme autant de fourmis qui rejoindraient leur fourmilière. Et si tu croises des enfants, pas mal d'enfants, brusquement tu réalises qu'il n'y a pas de nourrissons. Tu ne vois aucune femme enceinte non plus et pourtant la population à l'air assez jeune. Il y a peu d'hommes de ton âge, ou de celui d'Andrew, elle oscille plus vers la trentaine de ce que tu peux constater.

Andrew en train de fermer boutique t'accueille avec joie et t'entraîne quelques maisons plus haut pour récupérer les victuailles de cette soirée qui semble le réjouir. Il t'expliquera qu'il s'occupe de son père âgé et qu'il n'a pas trop l'occasion de voir du monde en soirée tout en s'excusant par avance du caractère irascible de ce dernier.
Sa maison est  sur le même plateau mais déportée sur le coté gauche. Un peu en retrait. Sa façade ne se différencie pas de celles des voisins. Taillées de gros blocs de pierre comme toutes les maisons de cette ville étrange.
Tu pénètres à la suite d'Andrew dans un couloir qui semble ouvrir sur plusieurs pièces et vous vous dirigez à droite pour entrer dans un salon, salle à manger.
Une table ronde, quelques chaises, qui ont l'air anciennes et travaillées, posées sur un tapis de laine aux couleurs éteintes forme la partie repas de la pièce.
De l'autre coté, des fauteuils en cuir moelleux, une table basse en bois et une bibliothèque contenant des ouvrages qui semblent intacts.
Dans un des fauteuils, une momie te dévisage.
Car Orféo ressemble vraiment à une momie. Décharné, parcheminé et sec, presque comme la mort, sa silhouette minuscule semble perdue dans le cuir sombre. Seuls ses yeux d'un bleu délavé par le temps te fixent avec une intensité peu commune.

Orféo
T'as pris de la bière ?
Il s'adresse visiblement à son fils ne tenant pas compte de ta présence. Et si Andrew fait signe que non, d'un coup de canne au sol, le caractère ombrageux du vieil homme se manifeste.
On a du monde et tu n'as pas pris de la bière d'orge à offrir ? Va en chercher maintenant !
Après un regard au vieil homme, un soupir contenu et un geste d'excuse en ta direction, Andrew s'exécute.
A peine la porte fermée, Orféo t'assène :

Qui êtes vous ? Et que me voulez vous ?



 
« Modifié: mai 28, 2023, 11:31:23 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
De la bière d'orge ? Si c'était si important, Andrew m'en aurait parlé.
J'ai un sourire très affable pour celui-ci, afin qu'il se rassure... et prenne le temps qu'il lui faut.
Puisque c'est la volonté du père... de m'accueillir hors de sa présence.
Après son départ, je m'approche du (très) vieil homme et m'accroupis sans cérémonie juste devant lui, tandis que je fouille dans ma besace :


Permettez-moi de vous saluer, maître Orféo. Mon nom est Benjamin, mais tout le monde m'appelle Ben', et vous pouvez en faire autant, à votre convenance. Je viens de très loin, et suis en voyage vers le nord, véhiculé par un marchand de New Apple. Je n'ai entendu parler de Djaro que depuis quelques jours et... j'ai donc beaucoup à découvrir.

D'où je viens, les usages enseignent le respect des aînés, et d'apporter un cadeau lorsqu'on est invité, non pour sa valeur, mais pour remercier son hôte. J'ai une bouteille de liqueur de sapin, j'espère qu'elle ne vous décevra pas... et ce plant de baie d'Elpos. Devenu rare, avec l'avancée de la désertification.
Qui n'est qu'un des symptômes de la dégradation de ce monde, où n'est plus enseignée la lecture et se perdent les savoirs anciens. Je viens vous voir parce que vous êtes la mémoire de Djaro... et je vois dans votre regard acéré que vous avez compris et conservé bien des choses.

Ce qui m'a mené ici est un écrit ancien... très ancien.
Qui parle d'une communauté de sages installée à l'origine, dont on ne retrouve nulle trace en cette ville de bergers.
Savez-vous de quoi je parle ?

 
« Modifié: mai 28, 2023, 21:51:21 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Orféo
Les yeux de l'homme semblent briller un peu plus alors que tu parles. Pas vraiment à la mention des cadeaux, mais bien plus à celle de ton voyage. Puis ses lèvres se mettent à bouger et sa voix se fait entendre tel un murmure alors qu'il se penche un peu vers toi .

<murmure:>Le dernier des Maestri est mort il y a bien longtemps déjà, paix à son âme. La mémoire que je suis va vous donner un conseil que vous pourrez peut être entendre car vous venez de loin : prenez les gens qui vous accompagnent et fuyez loin d'ici le plus vite possible. Cette ville est maudite. C'est une ville peuplé de fantômes, de gens sans âmes. De zombies. Des gens qui ne vieillissent pas, qui ne meurent pas. Des gens figés à un instant de leur vie pour l'éternité. J'ai plus de quatre vingt dix cycles... depuis plus de trois cent  cinquante cycles. Mangez avec nous ce soir et partez avant de vous retrouver vous aussi piégé.
Il se laisse alors reposer contre le dossier du fauteuil, comme à bout de souffle, à bout d'énergie. Seul ses yeux trahissent encore la vie qui pulse en lui.
« Modifié: mai 29, 2023, 12:52:16 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
Je m'incline en posant main droite sur mon cœur, acquiesçant de la tête avant de me rapprocher -s'il me laisse faire- de son oreille pour y murmurer, comme si je l'aidais à se repositionner :

<murmure:>Je suppose que parler si bas est révélateur : par qui donc craignez-vous d'être entendu au sein même de votre maison, en l'absence de témoins ? autorité d'ici ou... d'ailleurs ?

Et je peux vous rassurer. Oui, c'est mon intention de quitter Elpos, avec d'autres, et c'est la véritable raison de notre voyage : chercher la sortie... enfin une sortie encore accessible. Car il y en avait plusieurs d'après les anciens écrits, mais une malevolente volonté a cherché à les détruire, dès l'origine.
Si vous avez des indices, des conseils, ou même simplement des soupçons qui pourraient nous aider... je sais garder les secrets de mes sources, croyez-moi.

Vous préférez qu'Andrew ne soit pas au courant ?



« Modifié: mai 29, 2023, 16:14:05 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
"Ben"
Orféo
<murmure:>Ne vous méprenez pas. Je suis si vieux que parler me fatigue. Quand à Andrew, il n'est plus mon fils depuis de long cycles. Il a comme les autres été remplacé par une de ces  choses tout juste bonne à répéter sans fin la même tache. Ce qui comprend s'occuper de moi. Le seul avantage c'est que je peux l'envoyer à l'autre bout de la ville chercher une bière bon marché sans qu'il n'émette la moindre protestation.Ce qui devrait ressembler à un sourire tord sa face.
D'aussi près que tu te trouves, tu entends l'air qu'il inspire, l'air qui s'engouffre dans ses poumons comme dans une vieille tuyauterie encombrée.


Ne vous approchez pas de l'Arène, c'est là que tout se passe. C'est là que les échanges se font. Je ne l'ai pas vu étant jeune, je n'ai pas compris. Comme les autres j'ai suivi le mouvement.
Un long silence vous entoure alors seulement rompu par la respiration du vieil homme qui te regarde avec peut être, dans les yeux une lueur particulière.

<murmure:>Aujourd'hui, je dois être le dernier vivant et je voudrai mourir. Tellement mourir. Mais la mort se refuse à moi.
 Alors cycle après cycle ma vie se répète: Les habitants qui ne vieillissent plus. A jamais coincés dans un âge qu'il n'ont pas choisi. Les habitants qui n'apprennent plus.
 Le seul sang frais de Djaro, ce sont les combattants. Les seuls qui connaissent encore la félicité de la mort. Mais la ville...Partez et revenez dans dix cycles, Andrew n'aura pas une ride de plus, le petit Mathias aura encore dix cycle et s'amusera aux billes au coin de la rue après avoir rentré les chèvres.  Josie fera les mêmes tartes, Arez sera toujours à son poste à la guérite deux du rempart deux. Dans vingt cycles, dans trente cycles.. rien ne va jamais bouger.
Partez l'étranger, partez pour ne pas rester figé à jamais prisonnier de ces murs.


.Orféo se tait  et ferme ses yeux fiévreux. Ainsi il ressemble encore plus à une momie et tu dois avouer que dans ce qu'il reste de mémoire, que jamais, jamais tu n'as croisé un homme qui semble si âgé.

« Modifié: mai 29, 2023, 17:10:12 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
C'est encore pire que je ne pouvais imaginer. Une de ces expériences fondatrices d'Elpos et ses dérives, probablement... avec boucle temporelle ? Et "réplication d'humains"... ad libitum ?
Un mystère de plus... qui sent le (vraiment) moisi à travers le temps.
Laisser une I.A. gérer ce monde... le mène à sa perte -par bien des moyens-.


<murmure:>Je compatis, vieil homme. Et je vous remercie de ne pas avoir recouru à vos capacités d'herboriste, pour être encore là, aujourd'hui, en état de répondre à mes interrogations. On pourra dire que "c'était écrit" si on était croyant(s). Si vous voulez que je vous serve quelque chose...  je peux faire ça, aussi.
J'ai bien entendu ce que vous m'apprenez, et j'en suis à la fois horrifié, et persuadé que vous dites la vérité. Un de mes compagnons a dûment constaté que parmi les habitants d'ici, certains ont oublié leurs convictions, une part de leur passé, comme si on les avait effacées.
Mais cela ne répond pas à ce que je vous ai demandé, si vous me permettez mon égoïsme pragmatique...


Je pose ma main sur la sienne, toute parcheminée, dans un geste universel de partage... chaleureux (et bien sûr lui apporte ce qu'il me demande) avant de reprendre :

<murmure:>Sage conseil que de partir d'ici. Dès que nous aurons "récupéré" notre ami livré à l'arène par les siphonneurs. Apport de sang frais. Mais ma question est pour la suite : avez-vous des indices, ou des conseils, pour... sortir ? De Djaro ?  ou d'Elpos ? L'arène contient-elle des machineries dangereuses ? Qu'en savez vous ? Et qui les contrôle ?

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
"Ben"
Orféo
<murmure:>Sortir... d'Elpos ? Quelle drôle d'idée !
A nouveau sa bouche se tord lentement et ses yeux te regardent amusés.
Tant que vous n'êtes pas ..comment dire, infesté ? Ce n'est pas vraiment une infestation..ni même une maladie. Tant que vous êtes vous, vous pourrez sortir comme vous êtes entrés. Les gens ne vous retiendront pas. Du moins je le pense. Il y a si longtemps que les forces ont quittées mon corps que je ne vois plus que le bout de ma rue.

Il tourne la tête vers la fenêtre, semble perdu un instant dans ces pensées avant de reprendre.

<murmure:>L'arène..L'arène est la cause et la conséquence de tout.
Quand il est venu, celui qu'on appelle le maître de la ville, Djaro était une ville de bergers et de tisseurs. Une ville pauvre en comparaison de la capitale, ou même de  Norska. Mais on avait quand même un marché et des acheteurs qui venait négocier nos productions.
C'est comme cela qu'il s'est présenté: lui, ses amis et son chevalier tout en ferraille. Aussi haut qu'une colline. En quelques jours il avait tout acheté.. Les animaux, la laine, le cuir, le fil, les tissus. Puis il a acheté les commerces...presque tout les commerces. Mes concitoyens étaient riches mais sans travail. Alors il leur a proposé un échange. La ville lui donnait le titre de maître, lui offrait la  grande bâtisse tout en haut qui servait d'étable et lui donnait du travail à tous. Ils ont acceptés.
Le premier travail a été de démonter les anciens locaux en ruine des Maestri. Cela faisait plusieurs dizaines que le dernier était mort.
Il y avait encore des salles en dessous, j'en ai vu les escaliers. Mais il a déclaré qu'il ne fallait pas s'y rendre que c'était trop dangereux. Il y a envoyé son monstre de fer.
Il a engagé des hommes pour devenir les premiers soldats et garder le chantier. Il ne voulait pas de blessés qu'il disait. Il y a quelques salles qui étaient accessibles: souvent elle servaient de vestiaires ou de stockage.
Puis l'arène a été érigée.

Il s'arrête un moment. Tu le sens bien , parler l'épuise, le vide des quelques forces qu'il lui reste. Les efforts qu'il fait semble insurmontables et pourtant malgré l voix chevrotante, malgré la difficulté qu'il a a articuler, tu sens qu'il veut t'expliquer à toi l'étranger ce qu'il sait.
<murmure:>Au début des jeunes s'entraînait: c'était pour le sport : des courses, des sauts , des jeux... Et puis les disparitions...les disparitions...ont commencées. Un jeune ne rentrait pas chez lui pendant un jour ou deux. Et on le retrouvait assis au centre de l'arène, l'esprit court, perdu.. Un, puis deux, puis trois...
C'est là que j'ai.. J'ai ...soif ... du lait..dans...la cuisine...s'il vous plait.
« Modifié: mai 30, 2023, 00:00:08 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
Inutile de préciser que je suis tout ouïe... même si les secrets de Djaro se révèlent bien au delà des préoccupations des maëstris qui ici, ont déclaré forfait depuis plus longtemps qu'ailleurs.

Je vais chercher dans la cuisine, lui rapporter le lait, et l'aider à reprendre un peu de forces sans le presser.


<murmure:>Le monstre de fer... Tasrim ? est certainement une machine à forme humanoïde. On en voit à New Apple et ce n'est pas rare là-bas. Sans rentrer dans le détail, certaines sont conçues comme soldat, d'autres comme travailleur de force... elles ne parlent pas mais comprennent les ordres.  Celui qui l'a amené ici et a acheté votre ville -comment on peut acheter une ville ? avec quelle(s) richesse(s) ?- j'ai entendu le nom d'Obro : un ancêtre d'Usher Anderson Griffin ? Posséderait le contrôle de cette machine : c'est ça qui m'étonne... <pense:><je me demande ce qu'en penserait Cristobal>.
Ces faits remontent à quelle époque ?
Vous avez une très longue vie... le maître aussi ? Mais il a perdu sa femme...  et vous aussi, je suppose ?
Enfin, mon objectif n'est pas d'être indiscret... et je suis toujours à votre écoute : vous me racontiez la "transformation" des jeunes après un séjour dans l'arène... en tant qu'herboriste, vous avez du travailler sur leur amnésie, je suppose ?

« Modifié: juin 03, 2023, 09:31:02 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
La cuisine , que tu trouves rapidement est un véritable choc pour toi. Bien loin des priorités du protocole où tout est caché. Ici s'affiche sans vergogne une esthétique que tu n'as jamais eu l'occasion de voir que ce soit au bourbier, dans les bâtiments de l'ordre ou même au palais. Il faut bien avouer aussi que tu n'as jamais mis les pieds dans les cuisines de ce dernier.
Un instant estomaqué, tu passes la main sur un plan de travail si lisse et brillant qu'il a l'air d'être neuf.  Tes doigts effleurent la robinetterie qui se met en marche laissant couler un serpentin d'eau tiède qui s'arrête au bout de quelques instant. Les façades des meubles sont elles aussi rutilantes et tu mets un peu de temps à comprendre comme les ouvrir car il n'y a pas de poignées.
Cependant lorsqu'elles le sont tu constates que la vaisselle est peu nombreuse et usée. Qu'il n'y a qu'une petite casserole de métal et le strict minimum niveau couvert et ustensiles... d'ailleurs tous en bois.
Une étrangeté de plus ! D'ailleurs ici, pas de cellier frais, mais une machine visiblement, à la lumière bleuté qui ne contient qu'une petite motte de beurre, du fromage et une cruche de lait.
Une miche de pain dans une huche et c'est tout.
Tu trouves cependant un verre et peu retourner voir Orféo qui te remerciera qu'un clignement de ses paupières fatiguées avant de boire péniblement deux petites gorgées.

Orféo
Tant de questions...Les noms changent, mais ce sont les mêmes personnes. J'ai déjà assisté à quatre ou cinq jubilés.. Le même fils, les mêmes raisons. Et il n'y a que moi pour le réaliser. Après y e n a eu d'autre mais j'étais trop faible pour m'y rendre...Mais j'imagine que c'est toujours le même gamin...Tous les cinquante cycles à peu près un jubilé. Sans doute pour avoir plus de chair fraîche. Des gens qui viennent de loin maintenant...Et j'ai jamais vu de femme au maître de la ville. Jamais...Même quand il est arrivé.

L'homme se tait quelques instants et prend une nouvelle gorgée.

<murmure:>Mon Emmie, elle est tombée.. y a si longtemps maintenant. Elle est tombée en cherchant des herbes avec mon fils. La montagne quand on est vieux... elle a glissée. C'était y a longtemps. Mais je préfère, j'aurai pas voulu la voir devenir comme eux. Et comment on achète une ville ? C'est l'appât du gain ça ! L'appât du gain ! Les gens deviennent fou à cause de l'argent. Il m'en a proposé aussi.. mais moi, je préférais aller dans la nature cueillir mes herbes que d'acheter des tas de choses. Moi je voulais juste soigner ma communauté et l'argent ne soigne personne... 
Un instant, il ferme les yeux et tu le crois près à s'endormir. Mais après un long moment de silence, il continue .

<murmure:>Oui, les jeunes j'ai bien tenté de les aider. Mais...j'ai échoué. Certains refusaient mes décoctions, et sur ceux qui les prenaient elles n'ont jamais fonctionnées. Et puis, les familles disaient que c'étaient des jeunes, qu'ils avait juste trop bu et qu'en faite ils cuvaient dans un coin. Et puis, y avait de plus en plus de délinquance dans la ville, de bagarres, de violences. Parce que Djaro attirait les pauvres des villages alentours, mais que peu trouvaient du boulot. Alors le maître de la ville à mis en place la milice. Puis il a décrètè qu'en plus des jeux et des spectacles, l'arène servirait de prison. Moi j'étais déjà un vieillard à ce moment là, et j'aimais ni les bals, ni les jeux, ni toutes ces choses qui faisaient la distraction des gens.  Et je crois que c'est pour ça que j'ai continué à vieillir.  Parce que j'y allais pas..je restais ici à lire. Mais j'ai remarqué.. les enfants..ça se voit vite sur les enfants...J'ai vu les enfants, les parents.. tous figés... tous.. tous sauf moi.   

Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
<murmure:>Les enfants... vous voulez dire : ils ne grandissent plus ?
... ils ne vieillissent plus ?


Je suis estomaqué. On le serait à moins.
<pense:>Qu'on efface la mémoire, c'est déjà étonnant pour une remise à zéro... mais qu'on fige le temps : comment est-ce possible ?
Un rapport avec "l'aimantation ?" L'implantation quarkotechnologique ?
Les implications vont bien au delà de ce que je pouvais craindre...

<pense:>Ou alors une sorte de  "boucle temporelle" ? Dans laquelle il faut éviter de se faire prendre...
Damnée Elpos, prison expérimentale, lieu de toutes les malédictions !


<murmure:>Est-ce que... ils ne font plus de bêtises ? Ou refont-ils toujours les mêmes ?
Les délinquants finissent à l'arène ?
Pourquoi parlez-vous de "sang frais" ? Si les gens ne meurent plus... à quoi ça peut servir ? Et les "pas-si-jeunes"... ils ont disparu aussi, à un moment de leur vie ? Quand ils allaient à l'arène ... en simples spectateurs ?




En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Orféo
<murmure:>Oui.. les enfants...

Un sonnerie de trompettes interrompt le vieillard. Tu te fais la remarque qu'on les entend quand même vraiment bien. Même à l'interrieur d'un salon.
Orféo fait une grimace et ses yeux semble briller d'une profonde colère.


Nous n'avons plus beaucoup de temps maintenant. Andrew va arriver. Les rues sont vides. Les gens sont dans l'arène... Les enfants restent des enfants à jamais. Ce gamin au coin de la rue, part tout les matins chercher son troupeau, rentre tout les soirs jouer aux billes. Puis sa mère l'appelle et ils vont ensemble à l'arène. Il n'a pas bougé depuis presque trois cent cycles. Et il ne bougera plus. Il ne grandira plus. Mais je ne sais pas si ce sont toujours les mêmes billes et si elles suivent toujours le même schéma.

Il parle vite maintenant , jettant des coups d'oeil fréquent vers la porte.

Faut comprendre que quand il a acheté la ville, y a beaucoup de gens qui sont partis.  Les plus riches, libres de voir ailleurs si le monde est plus vert sont partis. Djaro a perdu une partie de sa population d'origine.  Et quand les pauvres des villages voisins sont arrivés.. ils voulaient occuper les logements vides, ils voulaient du travail, ils voulaient de l'argent. Et c'était surtout des hommes seuls qui arrivaient. Ils se battaient, ils volaient. Y avait pas de prison ici. Y avait pas eu de vol et peu de disputes. Mais là, la petite milice formé par le maître ne suffisaient plus. Alors il a embauché les plus forts des hommes pour en faire des soldats. Et comme y avait toujours des soucis, il a établi des regles.
Le vol, le meurtre, ces choses là, c'était en prison dans les sous sol de l'arène. Et puis après il a décidé qu'il y aurai des combat de prisonnier...parce qu'il  y avait trop de prisonniers et puis après tout , pourquoi la ville devrait se cotiser pour les garder enfermés ? Fallait bien qu'ils méritent leurs repas.
Et du sang frais , parce qu'il y a de nouvelles personnes en ville. Je ne les connais pas, parfois je les vois passer et quand je demande à Andrew il me parle de couple dont je n'ai jamais entendu parler comme s'ils étaient là depuis toujours...


Vous entendez des pas, et le vieil homme tourne la tête vers la porte.

<murmure:>Écoutez ,je vais essayer de vous montrer ...


A ce moment là, Andrew ouvre la porte les bras chargés. Rouge d'avoir marché vite.

Il s'excusera mille fois d'avoir mis autant de temps avant de vous servir tous une bière et des sortes de petits beignets parfumés au herbes et au fromage de chèvre qu'Orféo dédaignera.
La conversation portant naturellement rapidement sur le jubilé le vieil homme demande à son fils comment se porte les affaires de la boutique.

-Oh, les petits bobos habituel dans ce genre de manifestations ! Quelques traumatismes légers de la part des artistes, des abus d'alcool..
-Tu as de l'arnica ?
-Non, mais décoction de camomille et vinaigre blanc va aussi .
-Y a plein de fleurs d'arnica de l'autre coté de la montagne.
-Oui mais la décoction de camomille et vinaigre blanc va aussi.
-Pourquoi  tu ne vas pas en cueillir ou t'envoies pas un gamin en chercher ?
-La décoction de camomille et de vinaigre va aussi .
-J'ai faim! Va chercher le repas.


Andrew se lève aussitôt et part direction la cuisine.

Orféo
 <murmure:>Reposez lui la question sur l'arnica, et vous aurez la même réponse. Et il ne se souviendra même pas qu'on lui a déjà posé la question ce soir. Vous voyez ?




« Modifié: juin 12, 2023, 10:11:20 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
<murmure:>Il y a une étrangeté avec l'écoulement du temps, c'est certain, au vu de votre âge canonique. On en a déjà eu d'autres exemples, et pas que Saphiste, l'ancêtre fondateur d'Elpos qui a vécu plusieurs siècles. Mais ce que vous avez observé... serait plutôt expliqué par le remplacement des humains par des imitations, métalliques (à quarkoparticules) des "robots" à leur image... avec des programmes limités, répétant des schémas enregistrés. Incapables d'improviser malgré leur technologie très avancée.
Effectivement, le seul intérêt semble être d'attirer du sang frais, enfin plutôt de la chair fraîche; il y a un besoin de renouveler le stock : le bétail n'est pas là où les apparences le prétendent.
Merci de m'avoir mis en garde; pour mes amis aussi. Je suppose qu'il va falloir parler à mots couverts, maintenant...


La réapparition d'Andrew ne m'est malheureusement plus du tout agréable, malgré ses efforts méritoires et son jeu très... humain.
Désormais, je ne peux plus lui accorder de bienveillance, comme si nous étions de retour au milieu des conspirations, quoiqu'on soit bien loin de la cour impériale.
Diplomatie paranoïaque et sourire de façade. Ça ne s'oublie pas...
Et changement de sujet, en apparence :

J'espère que je ne vous fais pas manquer le spectacle par ma présence, ici... il y a de nouveaux combattants dans votre arène. Il paraît qu'ils sont amenés par les siphonneurs, c'est une bande d'esclavagistes ? Qui viennent d'où ?

Maître Orféo n'a pas su me parler de votre championne, Zahia... elle est là depuis longtemps ? On dit qu'elle aurait été blessée... est-ce vous qui vous occupez des soins ?

« Modifié: juin 13, 2023, 10:04:15 par Rhajzad »

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Tu n'as peut être plus de bienveillance pour Andrew, pourtant lui déborde de celle ci pour son père. Rien dans ses paroles ou ses gestes ne montre autre chose qu'un fils aimant essayant de contenter un vieil homme plutôt acariâtre.
C'est avec une infinie douceur qu'il l'aide à se lever et marcher jusqu'à la table, c'est avec calme qu'il lui prépare une assiette et coupe ses aliments. C'est avec tendresse qu'il s'adresse à lui, essayant d'ignorer les pics acerbes de son père.
Et d'ailleurs il semble soulagé de pouvoir te parler un peu d'autre chose que des comparatifs du " temps d'avant" d'Orféo
.

Ne vous en faites pas, l'arène j'y vais généralement quand mon père est couché. Il est vrai que du coup, je rate bien la moitié des numéros présentés mais ce n'est pas grave. Votre présence est très agréable. Quand à vos questions, j'imagine qu'elles sont légitimes pour qui ne connaît pas la région. Les siphonneurs parcourent le nord du pays principalement. Il fouillent les anciennes ruines  et ils récupèrent les criminels des villages alentours ou des villes sur leur chemin. Ceux ci sont souvent bien content de se débarrasser de leuir condamés. Après j'imagine bien que si ils peuvent siphonner des pauvres hères, il le font aussi.
Et d'où ils viennent ma foi, je n'en ai aucune idée. Ce sont des nomades.
Ils ne restent jamais au même endroit. Ils dorment dans leur véhicules et sont toujours sur les routes.


Il semble réfléchir un moment:

Zahia.. oui plusieurs cycles déjà.

Orféo
 Cette gamine ! Ignoble de la balancer là dedans ! Une honte !


Papa s'il te plaît. Elle a eu un procès, elle a refusé de parler ou d'expliquer ce qui c'est passé. Mais on l'a trouvé avec l'arme, couverte de sang au milieu de plusieurs morts.

Orféo grommelle quelque chose qui ressemble bien à un "foutaise" avant de replonger le nez dans son assiette.
Non, ce n'est pas moi qui soigne les combattants, ils ont leur propre médecin, le docteur Xodar. Parfois il vient acheter des remèdes mais c'est tout. Mais oui, la rumeur dit qu'elle est blessée et qu'un autre combattant tente de prendre sa place.




« Modifié: juin 14, 2023, 22:48:01 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 5164

  • Activité
    5%
@moontaz : les grands esprits ...  ;D

Le docteur... Xodar ? C'est vrai qu'avec l'arène... il doit avoir un emploi là-bas à temps plein ! hé ! hé ! Cela doit être très formateur pour ses élèves. C'est un maëstri ? il vient de New Apple ?
J'écoute toute réponse avec un sourire de façade, puis relance la conversation :

Maître Orféo... sauf votre respect, Zahia n'est plus une gamine, vous savez. Vous n'êtes donc pas d'accord avec le résultat du procès...
Je me tourne alors à nouveau vers Andrew :
Il y'a bien quelqu'un pour défendre les accusés, comme cette Zahia ? Qui rend la justice, à Djaro ?
Cela me fait penser : on m'a parlé d'une famille... les Devrey; ils auraient tous été condamnés. J'avoue que je n'ai pas trop cru cette histoire... comment est-ce possible de condamner toute une famille ? C'est...  cela s'est vraiment passé ?

En ligne moontaz

  • Grand Prêtre d'Oghma
  • *
  • Messages: 10404

  • Activité
    5%
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !