Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
juin 21, 2021, 17:58:59
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Caiman  (Lu 23209 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Roibeart Sullivan
(Skye)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 4470

  • Activité
    0%
    • Contact Professionnel
Re : Caiman
« le: mai 15, 2018, 15:41:27 »
Le pli au coin de ma lèvre est toujours là. Mes sens sont toujours en alerte, sorte d'état d'urgence qui me quitte rarement. C'est surement pour ça que je suis toujours safe avec le métier que je fais. J'ai ouvert la boite à gants et j'ai pris le coup de poing américain qui y est toujours rangé. C'est toujours utile. Je l'ai refermée. J'ai jeté un dernier coup d'oeil aux rétros arrière et latéraux avant d'ouvrir la portière, le coup de poing enfilé au cas où.
J'ai glissé la clef dans ma poche en jugeant s'il me fallait mon paredessus ou non. Le fond de l'air est frais, j'ai ouvert la portière arrière pour l'attraper l'oreille toujours attentive.
Puis je me suis dirigé vers le resto. J'ai envie d'une bonne viande rouge, d'un bon vin. De quoi rattraper cette journée d'attente merdique.
Je n'aime pas attendre, Juan le sait. J'espère qu'il a une bonne explication.

J'ai poussé la porte d'entrée du resto. Je ne lis jamais la carte à l'extérieur. D'abord parce que ça me saoule, ensuite je me cogne totalement des prix qu'on y affiche, l'argent n'est pas un souci. Et tertio quand je choisis un resto typé, je m'attends toujours à y cotoyer des natifs qui savent expliquer, agrémenter leurs commentaires d'anecdotes locales comme ce Pakistanais sur la rive droite. Ca me fait voyager, oublier que je suis à Paris, sous son ciel gris et là froid en l'occurence.
“De fait, le nombre de balles qu'on reçoit indique quel traitement on mérite.”  (Roberto Saviano)

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !