Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
mai 26, 2022, 15:47:40
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Les archives. ( Ben, Cathleen,Rebecka)  (Lu 7477 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne moontaz

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • Messages: 7815

  • Activité
    23%
Crysa
 Crysa qui attendait visiblement une réponse de Ben, se retourne vers Cathleen en l'entendant .
Bien sur qu'on ne te laissera pas tomber ! Et puis, tu as changé. Si..si j'ai bien suivi l'histoire, tu étais très jeune, très protégée.. peut être trop.

Une ombre passe sur son visage alors qu'elle prononce ces mots.

Et du coup, tout cela cumulé t'as entraîné au delà de la raison. Maintenant, tu es une femme, plus une très jeune fille ! Tu as changé, évoluée. Je suis sure que tu ne retombera pas dans cet état. Et .. je suis sure qu'on fera tous corps autour de toi pour que cela ne t'arrive jamais.

Puis  regardant Cristobal, elle l'interroge:
C'est pour ces étranges réserves que tu veux des batteries ? Pour conserver la vie qui s'y trouve ?
Samy m'a dit que les machines recherchaient avant tout les rubis et les diamants. En fait les pierres qui sont les plus dures, visiblement. J'ai mis celles qu'il y avait dans mon sac de coté, et si vous êtes d'accord je regarderais si dans les vôtres il y en a. Chez nous cela n'avait pas de valeur, donc Louison a rempli les sacs un peu avec un peu de tout. Mais autant savoir avant ce qu'on a comme monnaie d'échange.

« Modifié: mai 09, 2022, 22:15:30 par moontaz »
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 3960

  • Activité
    10%
J'ai simplement souri, et hoché la tête aux commentaires de Crysa, tout en la laissant reporter son attention vers Cathleen. Nous ne nous sommes pas éloignés -il n'y a que Cristobal qui se soit un peu écarté- et les interactions se font autour de la console à messages, et des réactions de la fille du directeur.
Qui a failli mourir d'amour...
De quoi me laisser pensif.
Quand on pense à l'énergie et à la technologie déployée pour la sauver... il y a là bien autre matière qu'entorse protocolaire.

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
J'acquiesce à ce que disent les autres mais je n'ai pas grand chose à ajouter à l'attention de Cathleen. Je ne vois pas bien ce que je pourrais faire si elle se laissait mourir de faim...

Je choisis de répondre à Crysa dont la question est moins abstraite.

Oui. Notamment. Je t'avoue que je cherche surtout des batteries pour remettre tout en marche, voir s'il y a des fonctionnalités supplémentaires. Et aussi en garder pour "moi". Je voudrais remettra certaines choses en marche. Je repense au scarabée qui m'a tant gonflé. Je sais qu'on a des infos pour trouver Elpos, mais elles sont un peu farfelues. Je ne désespère pas de pouvoir le traquer en essayant de voir où sont renvoyées les données des appareils qui nous espionnent. Et je voudrais vraiment acheter de la mémoire pour le diagnostiqueur. J'ai besoin de faire la mise à jour pour scanner en les équipements qu'on rencontre. Pour le moment, il ne reconnaît que les vieux trucs.

Je ne me suis jamais dit que j'allais sauver le monde. Jamais. Je veux juste sortir. Si en passant on peut leur rendre la vie moins affreuse... Si on ne perd pas de temps, pourquoi pas. Mais ce n'est pas pour ça que je suis là. Ce monde a l'air condamné. Et je ne suis pas un héros.
« Modifié: mai 10, 2022, 15:44:27 par Astérion »
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
Je me retiens de pouffer après le chuchotement de Rebecka et lui rétorque, la voix un peu étranglée,
— Malheureusement, nous n’en avons pas vu beaucoup depuis notre réveil.

La réaction de Crysa, me surprend un peu. Encore une fois son empathie force le respect.
Elle « suit » très bien l’histoire comme elle dit, et il est probable que ses veillées lui en ont également appris beaucoup sur nous à notre insu.
J’en viens même à me demander, si elle n’aurait pas perçu des bribes de souvenirs qui n’auraient pas encore franchis la barrière de nos rêves.
Enfin peu importe. Si c’est le cas, elle n’a peut-être pas tort d’éviter de nous remémorer des choses que nous refoulons encore.

Je n’en dit mot, ayant pour seul réaction à cette pensé, de me provoquer la chair de poule.

Le regard quelque peu perdu dans le vague, je finis par me ressaisir et souris.

— Je serais bien incapable de déterminer ce qui pourrait avoir de la valeur de ce qui n’en a pas, mais, si nécessaire, je dois pouvoir t’aider à les identifier.
Si je comprends bien, c’est le plus urgent à faire si nous voulons faire des emplettes.


Si j'ai réussi à me retenir la fois précédente, la demande de Cristobal, me fait pouffer de rire. Plus que de raison, vraisemblablement le contrecoup de tout ce qui vient de se passer.
— Et après on dit que ce sont les femmes qui sont dépensières…
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 3960

  • Activité
    10%
Cathleen, tu es plus forte aujourd'hui, sinon plus aguerrie. Ton monde s'est élargi, ta vision s'est étendue, et... tu as déjà connu ton premier chagrin d'amour.
Et tu n'es plus seule, aussi...
Ne t'en fais pas, il y a bien d'autres sujets dont il faut se préoccuper.
À moins que Pavel ne soit au premier rang de tes priorités ?

Je conclus ceci sur le ton de la plaisanterie, tout en laissant le temps de réagir à qui veut...
Puis je précise :

Nous sommes venus ici pour partager ce que nous avons appris, de nos derniers rêves aussi.
J'ai revécu ma première rencontre avec l'empereur, Anton, qui régnait depuis quelques décennies; le jour où je venais me présenter à son palais pour voir s'il rejetterait ma nomination comme Maître du Protocole, proposée par l'Ordre.
 
À force de recouper les messages, je conclus maintenant que "l'Ordre" désigne bien les Sapienti, sur Terre; le titre de Maître est dévolu à leurs représentants "officiels" : il y a bien d'autres grades inférieurs : élèves, novices, et officiants divers. La hiérarchie est marquée, et l'ordre est cloisonné en plusieurs fonctions (Protocole, Soigneurs, Archivistes,...) le recrutement se fait dès l'enfance, dans mon cas sélectionné parmi des orphelins; les règles sont au début monacales (obéissance, pas de jeu, chasteté, livres interdits,...) et les manquements sévèrement réprimés.
Ils sont détenteurs des savoirs interdits (anciens, datant de la création de l'empire) qu'ils doivent veiller à garder secrets, notamment par l'application du Protocole (interdisant les technologies). Ce sont aussi eux qui détiennent les sources de lithium, extraits du sol dans le Bourbier et qui doivent apparemment fournir leur production au Directeur (selon un quota ancien).
Leur rival principal est l'Ombre, qui cherche à obtenir les savoirs anciens et les sources de lithium.

Bien que nous sachions que l'Ombre soit venue préparer Elpos, et que les Maëstri qui ont accompagné son peuplement viennent certainement de l'Ordre, Elpos n'a été confié ni à l'un, ni à l'autre, mais au Directeur, qui est un pouvoir indépendant. Directeur est une fonction généalogique; on sait que certains sont venus sur Elpos à son démarrage autrefois, mais Théodore n'y a manifestement jamais mis les pieds... et on peut douter de ce qu'il peut bien en savoir, depuis que les tours de contrôle et de surveillance ont été "désertées". Car s'il y a encore sur Terre, chez le directeur, un bureau avec sa console de "commande"... il n'a plus aucun exécutant sur Elpos depuis des millénaires.

Dans mon rêve, le souvenir engrammé en ma mémoire est la jeunesse surnaturelle de l'empereur, un visage aux traits fins et délicats, des yeux verts d'une limpidité incroyable, pas une ride, dans un corps souple et musclé de 25 ans tout au plus... pour un règne multidécennal. Tous les empereurs ont bénéficié de longues vies mais j'ai découvert à cette rencontre qu'ils bénéficiaient aussi d'une jeunesse prolongée... en apparence. Un Pouvoir généalogique, voulu par Andor I, probablement assis sur d'anciens savoirs "réservés" à sa lignée.

Voilà... au suivant ?




« Modifié: mai 11, 2022, 09:16:28 par Rhajzad »

Hors ligne Rebecka de Barbier de la Serre
(Kaochi)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 4512

  • Activité
    13%
La pique de Cathleen me fait sourire.

À mon tour ? Je me lance, rapidement, brièvement.


Un noble a tenté de me violer. Anton l'a arrêté. Rien de plus.
Je ne souhaite pas en parler à nouveau.
 

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
Je hausse un sourcil interrogateur à la remarque de Cathleen que je ne comprends pas vraiment. Puis je finis par pigé et ai un demi-sourire.

J'écoute le résumé du rêve de Ben, me demandant bien où tout ça va nous mener. J'ai l'impression de lire un livre dont on m'auriat balancé des pages dans le désordre et pas toutes en prime.

Après le récit sommaire du cauchemar de Rebecka, je me lance dans le mien avec le même ton : factuel et pas vraiment dans le pathos. Il n'y a bien que celui avec ma mère qui m'a mis l'esprit et le coeur sans dessus dessous. Quand ça me concerne, j'arrive bizarrement à garder une distance bienvenue. J'égrenne donc mon mauvais rêve également, comme une horloge les heures. Et bien que je fasse référence parfois à des émotions, elles restent cantonnées aux mots qui sortent de ma bouche.

Citer
Tu as froid, tu grelottes et la faim te tord le ventre. Mais tu ne dis rien, parce que si tu parles, si tu bouges , les hommes méchants vont te faire du mal. Ils t'ont déjà frappé, plusieurs fois. Au début tu criais, tu pleurais. Mais maintenant tu sais, ne pas bouger, ne pas parler, presque disparaître pour qu'on t'oublie.
Mais il fait si froid que tes doigts sont bleus et raides. Les autres jours il faisait froid aussi mais pas autant. Tu risques un coup d'oeil au travers d'une fente de la porte mal jointée.
Le feu se meurt, seules quelques braises rougeoient toujours, un des méchants homme gît au sol dans une flaque sombre. Seul brille encore un peu la lanterne posé sur un coin de table.
En jettant des coups d'oeil comme tu peux dans le pièce, tu vois qu'il n'y a personne d'autre !
Alors, tu ouvres la porte et tu t'avances. Près de ces fleurs rouges qui te réchauffent un peu.
tu laisses tes doigts revenir doucement à la normal , même si ça te fait mal. Même si ça brûle.
Le rouge commence à disparaître et tu te retournes vers l'homme à terre: pourquoi il ne met pas une bûche! Il faut mettre des bûches pour qu'il fasse chaud.
Mais l'homme ne bouge pas.
Alors tu prends ton courage a deux mains et tu saisi un morceau de bois posé pas loin. Tu es bien en peine de soulever ce tronçon, car tes bras et tes jambes sont maigres et tes muscles ont fondus faute de nourriture.
Mais suant et plein de détermination, tu arrives à la poser sur le foyer.
Très vite les flammes se mettent à crépiter et une joie profonde et simple t'envahit. Tu as chaud, il y a si longtemps que tu n'avais pas eu chaud.
C'était quand la dernière fois ?... dans un de tes rêves sans doute.
Quand tu imaginais que tu avais une maman, un papa  et une jolie chambre.
C'est bien les rêves. Toi tu les aimes bien. Mais ça fait longtemps que tu n'as plus rêvé.
Mais au moins tu as chaud et les flammes illuminent la pièce. Maintenant tu vois que l'homme est mort , parce que c'est du sang qu'il y a par terre.
Une marre de sang..
<pense:>Mais il était méchant, alors c'est bien fait !!
Ton ventre gargouille, tu as tellement faim... il reste peut être quelque chose à manger !

Voilà, conclué-je. Visiblement on a mis du temps à me "vendre". Assez pour que je meurs quasi de faim en tous cas. Je ne saurais pas dire ce qui s'est passé après. Evidemment.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
J’écoute Ben, Rebecka en ayant un signe d’encouragement à son encontre, sachant avant même qu’elle n’ouvre la bouche, combien cela doit lui être douloureux de se répéter,
et enfin Cristobal… En voila un qui a souffert, meurtri dans sa chair, ne devant visiblement son salut qu’à une farouche volonté de survivre.
Son ton distancié, clinique, ne trompe pas, revivre de telles choses dans ses rêves, ne peut pas ne pas laisser de trace.

Dans un premier réflexe, je fais deux pas dans sa direction, ne laissant guère de doute sur mon intention première, puis me souvenant que Cristobal n’aime guère les contacts, je me ravise.

Je sens les regards se tourner vers moi. Mon rêve, était certes désagréable, mais c’était de la roupie de sansonnet à côté de se qu’ont vécu mes amis.
Je ne vois d’ailleurs pas très bien ce qu’il pourrait nous apprendre de plus, mais je m’acquitte néanmoins de ma tâche.

— A vrai dire, il n’y a pas grand-chose à dire.
C’était la suite directe de mon rêve précédent. Je me souviens d’avoir vu le décor m’entourant disparaître peu à peu, de même que les cadeaux de Pavel, disparaître dans les flammes….
J’ai fini par me réveiller, la tête lourde, migraineuse, mais ce sont des douleurs aux bras, en raison du soleil qui tapait trop fort dessus, qui m’ont véritablement tirée du sommeil.
Enfin, c’est ce que j’ai tout d’abord cru.


J’allais parler de la douleur qui me faisait grimacer, puis me ravise, réalisant que c’était finalement bien peu de chose.

— Impossible de bouger. Ouvrant à demi les yeux, j’ai alors vu deux bras métalliques qui bougeaient au-dessus de mes bras, à toute vitesse en provoquant un intense rayon de lumière.
Ce que j’ai du prendre pour le soleil, les paupières closes. Evidemment j’ai essayé de les bouger. Sans succès, puisque j’étais sanglée sur une table. 
Non sans effort, je suis parvenue à suffisamment lever la tête pour voir que ces bras dessinaient quelque chose.
Ce tout petit effort m’a épuisé et je me suis laissée retombée en arrière. Je sais maintenant pourquoi.
C’est là que j’ai vu mon père, assis devant des appareils qui m’étaient totalement inconnus, probablement contraires au protocole. Il avait l’air de surveiller quelque chose…


Je commence à enlever ce qui me permet de cacher mes tatouages.
— Voilà, c’est tout. Après ça je suis retombée aussitôt dans les bras de Morphée.
La question, est, pourquoi mon père a-t-il cru bon de me faire ces tatouages, surtout dans mon état. Il n’a pas fait ça sans avoir une très bonne raison.


Je me tourne tout particulièrement vers Ben, lui posant ma question, d’une voix douce, amène.
— Les détenteurs de savoirs interdites n’auraient-ils pas une idée sur le sujet ?
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 3960

  • Activité
    10%
J'ai l'impression qu'ils re-vivent en leurs rêves leurs pires moments... de pure souffrance, et d'incompréhension, aussi...
Repensant à mes premières réminiscences, je finis par me dire que les miennes (de souffrances) sont... re-sorties aussi en premier, mais digérées depuis longtemps; je n'en ai gardé que l'expression directe de ma colère, ma rébellion, ma volonté d'arrêter tout ça, d'aller au delà, bien plus loin... de "faire" bien plus...
Les années, l'âge, mon..."obsession" m'ont-elles affranchi de ce "défaut" dénoncé par Saphiste, comme s'il était "de jeunesse" :
<pense:>La mémoire est un prisme déformant, une entité qui peut conduire à des idées néfastes, à l'envie de vengeance... ?
L'interpellation de Cathleen est très diplomatiquement modérée; elle semble oublier que, même membre de l'Ordre, ma mémoire a été effacée comme la leur ! J'ai un doux sourire, et je m'approche d'elle, tendant ma main en désignant son poignet, pour qu'elle me laisse examiner ses tatouages, ce que je n'ai pas encore pu faire.

Laisse-moi voir ça de près[1]... tu penses que c'est ce jour-là que tu as été tatouée ?
En fait , ce n'est pas une intervention agréable : injections hypodermiques d'encres et de pigments minéraux. Point par point = des centaines de piqûres précisément appliquées l'une après l'autre... hmmm... je crois me souvenir -vaguement- que c'est suffisamment heum... gênant pour qu'il faille plusieurs longues séances pour réaliser un tel dessin.
C'était pour certains l'occasion d'exprimer leur "résistance à la douleur"... pour d'autres, un rite de passage à l'âge adulte, prêt à endurer certaines choses... pas du tout courant chez la noblesse, enfin... il y a bien sûr des exceptions -non protocolaires- coquines, dites heum "déviantes"... bref... heum... mais rien à voir au niveau de cette localisation, et figuration... en fait, je ne suis pas sensé trop savoir tout ça : c'était ... heum... totalement interdit, pour l'Ordre. Rheu-heum...<toussote>
Très clairement, dans ton cas, l'intervention qui a eu lieu alors que tu étais sous anesthésie, était une opportunité "saisie" par Théodore. Pour t'éviter -enfin, ne pas t'infliger, plutôt- cette épreuve... un peu machiste à dire vrai.
Je n'ai aucun souvenir précis, juste les recoupements de données que vous avez partagées avec nous. Mais mon "hypothèse" est que le Directeur t'a officiellement désignée par ce biais en tant que sa... "son successeur" ce jour-là, de manière ostentatoire, comme il l'affirme dans son message ultérieur au duc malveillant. Ton père avait-il les mêmes tatouages ?
Et si c'est le cas... je me demande ce que peut bien signifier celui de Rebecka ? Vous étiez très proches, a priori...   
 1. je vais "broder" un peu sur cet examen, juste pour donner matière à discutailler : la conteuse rectifiera si je m'égare...
« Modifié: mai 13, 2022, 22:07:23 par Rhajzad »

Hors ligne moontaz

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • Messages: 7815

  • Activité
    23%
 @Rhajzad
[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]
Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
Je tends mes bras en direction de notre sage, le laissant les examiner à loisir.
— Le rêve était suffisamment clair. Je ne vois pas ce que cela pourrait être d’autre…
Oh oui c’était assez douloureux. Un peu comme de très nombreuses piqûres d’insectes, et dans le même temps cela brûlait.

Voilà, c'est fait, il a quand même fallu que je le dise.
— Enfin, ce n'était pas une torture non plus.

Je laisse parler Ben. Nombres d'idées plus ou moins saugrenues, me traversent l'esprit.
— Drôle d'idée qu'il aurait eu, pour faire de moi la personne à même de lui succéder. Ce n'était pas utile puisque tu as parlé de fonction généalogique à propos du poste de Directeur.
Et puis, j'ai l'impression que ce n'est pas ce que tu voulais dire en premier. Me désigner officiellement comme sa… Sa quoi?


Je fronce les sourcils, pour répondre à la question de Ben sur mon père.
— Je ne sais pas, je ne me souviens pas… je ne crois pas.

Quant à Rebecka...
— Nous étions très proches même si je m'en souviens pas plus que cela. J'en suis sûre. Je le sens.
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 3960

  • Activité
    10%
Je m'esclaffe presque en lui rendant ses poignets avec douceur :
Ha ! Il serait bien présomptueux d'espérer enlever aux femmes leurs secrets... hé ! hé ! Vous avez le droit d'en garder, aussi...
La mémoire... on peut dire que les souvenirs le plus profondément engrammés sont ceux qui ont façonnés notre vie, et nos épreuves qui l'ont changée.
comme pour Crhristobal, mes premières réminiscences sont de mon enfance, de souffrances, de punitions, de rébellion... elles me permettent de comprendre comment je suis devenu ce que j'étais.
La mémoire... ce que je découvre des écrits de Saphiste me fait beaucoup réfléchir, de manière plus apaisée, mais toujours pleine de curiosité. Il défendait l'obligation de l'effacer pour... reconstruire.

"La mémoire est un prisme déformant, une entité néfaste, qui peut conduire à des idées de vengeance..."
<pense:>Il ne parlait pas que de nous... mais de l'IA aussi, je le sens...
Mes yeux reviennent au présent, mon sourire devient moins dubitatif, et je coupe à mes digressions philosophiques à haute voix pour revenir à l'instant et rendre la parole aux autres :
Comme le remarquait Sami, la finesse du dessin est extraordinaire, leur réalisation technique par une... machine ? explique tant de précision, plus que de doigté.
Vous ne m'avez pas détaillé comment l'enregistreur du LaboratoiredeRechercheMarine t'avait identifiée comme Directeur...trice. Ces tatouages étaient visibles ?

Hors ligne Rebecka de Barbier de la Serre
(Kaochi)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 4512

  • Activité
    13%
Hum ? Oh. Mes tatouages ?

C'est maintenant amusée que je reviens dans la discussion, car j'ai la réponse à la question de Ben et Cathleen. Et elle est bien plus prosaïque qu'ils ne l'imaginent.

C'est une coïncidence, en réalité. J'ai fini par me souvenir de l'origine de ces tatouages et elle n'a rien d'extraordinaire. C'était mon acte de rebellion contre mon père, quand il a décidé de me marier de force.
Il est entré dans une colère noire ...
Le problème ensuite, c'est qu'ils ont fait ce qu'il fallait pour me permettre de cacher ces tatouages et m'ont forcé à toujours bien les dissimuler. Sinon, imaginez le scandale à la cour d'Anton.

Les répercussions auraient été terribles.


Je souris, amusée, avant de penser à quelque chose et de pousser un soupir.

Au moins mon père n'a pas tenté de les effacer au laser ... si nous avions des lasers. Je me souviens de la théorie, mais je ne me souviens plus si nous en avions des fonctionnels, chez nous.
 

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
Je les écoute les bras ballants, je n'ai pas grand chose à dire à ce sujet. Je ne me suis jamais fait tatouer mais c'est sensé brûler comme ça ? demandé-je candide. Ce n'était peut-être pas juste de l'encre. Je veux dire que ce n'est pas forcément une reconnaissance visuelle des tatouages. Par les machines notamment. Moi j'ai déjà eu des implants. J'en ai peut-être encore d'ailleurs dis-je en me touchant le bras, mais c'était tellement petite de toute façon... Ça peut être quelque chose dans ton sang maintenant.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Rebecka de Barbier de la Serre
(Kaochi)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 4512

  • Activité
    13%
Je tourne la tête vers Cristobal pour lui répondre. Il apporte une observation intéressante. Serait-ce un implant qui ferait que mon amie est identifiée comme Directeur ?
Cela signifierait que le titre n'est pas réellement lié au sang ou aux liens familiaux, mais est artificiel. Ce qui est ... intéressant, j'imagine ?
Sans doute un peu dangereux, aussi.


Ça fait mal, mais ça ne brûle pas vraiment, non ...
C'est vrai ça, c'est bizarre Cathleen.
 

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
J’examine mes tatouages d’un air dubitatif, puis remets soigneusement en place ce qui les cachaient avant d’oublier.
— Je ne partage pas le point de vue de Saphiste. Même Après ce que je viens d’apprendre. Nos souvenir sont ce que nous sommes. Les oublier, c’est renoncer à soi-même.

<pense:>« En attendant, tu n’as pas vraiment répondu à ma question… »
Je n’ai guère le temps de m’appesantir, la question de Ben, me demandant ironiquement de plonger dans mes souvenirs.
Je ferme instinctivement les yeux pour essayer de revivre la scène.

— Je suis quasiment sûre que mes tatouages n’étaient pas visibles. Sami m’a bien fait la leçon à ce sujet et j’ai toujours fait très attention.
Voyons… c’était une pièce immense, aux murs blancs. Ce qui faisait d’autant plus ressortir les carrés roses, qui en parsemaient les murs.
Je me souviens qu’ils étaient très doux, un peu chaud. Quand j’en ai touché un, j’ai senti un léger fourmillement en parcourir la surface, mais je n’y ai guère prêté attention sur le moment.
Puis presque aussitôt la pièce s’est illuminée, et la voix a souhaité la bienvenue au directeur. Juste après la bille rose est sortie du sol… il n’y a apparemment que moi qui pouvait la prendre…
Je crois que c’est tout.


Je rouvre les yeux, regarde mes compagnons.
— C’est même tout le contraire, dis-je à la suite de Rebecka.
Tu t’es rebellée contre ton père en sachant que te faire tatouer le mettrais dans une colère folle, alors que mon père a choisi de le faire, en dépit du fait que ce serait mal vu.
Quelle qu’elle soit, il y a donc une bonne raison.


Je grimace lorsque Cristobal nous fait preuve de ses commentaires.
— Aucune idée, c’est mon seul souvenir concernant des tatouages.
Puis j’ai un mouvement d’humeur.
— Magnifique ! Donc selon toi, mes tatouages servent à quelque chose ou, encore mieux, j’ai des trucs qui se baladent dans mon corps!
Tu as encore des bonnes nouvelles comme celles-là !?

Je m’arrête net, confuse.
— Excuse-moi. Tu n’y es pour rien, et il vaut mieux tout envisager, même le pire.
Ce qui ne me rassure pas pour autant.
— Je hausse les épaules. Je ne demande qu’à vous croire, mais c’est le souvenir que j’ai de cet instant.
Après il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un souvenir et que surtout j’étais faible, à demi endormie.
Existe-t-il un moyen de vérifier si ces tatouages sont autre choses que de simples dessins sur ma peau ?
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

Hors ligne Rebecka de Barbier de la Serre
(Kaochi)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 4512

  • Activité
    13%
Sami ne nous avait pas dit que c'était un symbole également utilisé par les Réprouvés ?
C'est pour eux le symbole d'Elpos.

Et tu en es, ou sera, la Directrice ...
Il faut croire qu'ils ne se trompaient pas tant que ça.
Tu portes ce monde sur tes épaules. En quelque sorte.
concluais-je avec amusement.
 

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
Bah on peut voir ça tout de suite chuchoté-je, terre à terre à la proposition de la jeune femme dont l'humeur ne semble pas m'embêter plus avant. Je pointe le diagnostiqueur sur Cathleen. Normalement s'il y a un truc technologique, je devrais le voir dis-je simplement.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne moontaz

  • Serviteur d'Akshahar
  • *
  • Messages: 7815

  • Activité
    23%
Le diagnostique se met en route et il peine tu le vois bien, il te mets en boucle " analyse en cours" ...Bon après un long .. un très long moment.. il finit par afficher:

[Ce message contient une section privée que vous ne pouvez voir]

Je suis douée d'une sensibilité absurde , ce qui érafle les autres me déchire . (Flaubert )

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
Ah ! commencé-je triomphal, comme qu'il y avait une raison particulière à ça, mais c'est juste une satisfaction d'avoir découvert un secret. C'est un peu comme avoir réussi un casse-tête.

Je regarde Cathleen et lui précise Tu as bien quelque chose dans le sang. Je n'ai pas trop de détail mais ça a l'air d'une merveille technologique en tous cas... Rien que de par leur taille. C'est ça qui a ouvert la porte et déclenché la machine. C'était évident de toute façon, on n'est pas au pays des fées non plus... Je ne m'étais juste jamais penché sur le sujet.
« Modifié: mai 19, 2022, 11:46:09 par Astérion »
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne "Ben"
(Rhajzad)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
  • Messages: 3960

  • Activité
    10%
J'ai un haussement de sourcil à la déclaration péremptoire, suivant le moulinage prolongé de son appareil.
Hum ? Peux-tu examiner chacun de nous avec ton truc, pour voir si le résultat est différent ?
Tu peux commencer par moi, je suis volontaire...
« Modifié: mai 19, 2022, 10:51:27 par Rhajzad »

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
— Quelque chose comme ça, je crois en effet.
Je réponds à Rebecka peu sûre de moi. L’insistance avec laquelle Sami m’avait dit qu’il fallait que je dissimule mes tatouages, ayant laissée plus de traces que les raisons avancées.

Quand Cristobal pointe son appareil sur moi, j’amorce un mouvement de recul avant de m’arrêter.
J’ai du mal à croire que mon sang puisse charrier autre chose, que ce qu’il doit.
Pourtant, il reste longuement devant moi, l’appareil braqué dans ma direction, sans que rien ne se passe.
Je dois me rendre à l’évidence, qu’à moins qu’il ne se soit détraqué, ce n’est pas bon signe.
A mesure que les secondes s’égrènent, mon visage se décompose peu à peu, jusqu’à ce que je sois au bord de la panique.

C’est d’un ton rogue que je finis par prendre la parole, non sans contrôler tant bien que mal mes émotions.

— Je suis ravie de voir que cela t’enthousiasme tant. Est-ce dangereux? Peut-on s’en débarrasser?
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
Ça... ne m'enthousiasme pas, finis-je mentalement. Mais peut-être que si en réalité.

Je la regarde, ne comprenant pas bien pourquoi ça la gêne tant. Alors... Dangereux, je ne pense pas. Est-ce qu'on peut le retirer, ça m'étonnerait fort. Je vois bien que ça l'inquiète mais je ne vois pas bien quoi y faire.

Je n'ai pas de détail avec l'appareil. C'est d'une technologie bien trop pointue. C'est... Une performance tu sais ? Je finis par lever les mains comme un geste de défense ou d'excuse puis j'essaie de la rassurer quand même.

Plein de riches avait de la nanotech dans le corps. Plein. Pour la santé, les performances, juste pour l'esthétique, pour régénérer ! Plein de choses. C'était plus courant que ce que savait les gens ! Toi, la seule différence c'est que ça a l'air encore plus évolué. C'est de l'ordre de l'attomètre, sûrement plus petit. Enfin, vu le nom, je présume que ça se rapproche de la taille d'un quark.

Je lui souris, comme si c'était bien. Je suis sûr qu'avec leur trip philosophique ils auraient préféré quelque chose de plus mystique. Tu n'as qu'à te dire que c'est magique... Mystique... Ça te gênerait moins ? Je ne sais pas ? Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie... Et puis ce n'est pas comme si tu avais le choix finis-je pragmatique.

Je jette un coup d'oeil en coin à Ben et je fais un signe de tête affirmatif en bougeant doucement le diagnostiqueur vers lui. Je n'ose pas trop "passer à autre chose" avant que Cathleen ne l'ai fait elle même.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Cathleen
(blackclaw)

  • Moine Zensunni
  • *
  • Portrait
  • Messages: 2235

  • Activité
    12%
J'ai envie de rétorquer, ça me fait une belle jambe, à tous son laïus, pour finir par m'abstenir.
— Magique ou technologique, ça reste quelque chose d'étranger dans mon corps dont on ne sait rien.
Je soupire,
— Admettons que cela ne soit pas dangereux, mais cela ne pourrait-il pas permettre à Elpos de me localiser facilement?


« Modifié: mai 19, 2022, 16:10:25 par blackclaw »
"Where there is no imagination there is no horror." - Arthur Conan Doyle

En ligne Cristobal
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
  • Messages: 8259

  • Activité
    23%
    • La Voix de Rokugan
C'est possible concédé-je.

Mais on ne peut pas vraiment savoir cependant. Il faudrait te scanner pour ça. Ça ne change pas trop la situation... Si, en vrai ça peut changer pas mal de chose de notre approche mais bon.

On est tous repérable de route façon, ne serait ce que par la reconnaissance faciale, le son de nos voix, n'importe quoi d'autre en fait. Ce n'est pas tant les possibilités de fuite qui sont importantes, mais plutôt celle de nous détecter. Tu peut aussi bien te trimballer avec un gyrophare sur la tête, s'il n'y a que des aveugles on s'en fiche. Elpos n'est pas aussi puissant partout. Au début il nous écoutait et nous voyait, ensuite il fallait des petits espions... Ensuite, qui sait ? Ce qui est sûr c'est que ça te sert quand même : c'est utile. On serait bloqués sans ça. Et Elpos n'est pas connecté à tout, ni tout le temps.

Quoiqu'il en soit je n'y suis pour rien. Je détourne mon regard de Cathleen et après avoir appuyé une fois où deux sur le diagnostiqueur, décidé de scanner Ben, comme il l'a demandé.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !