Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
août 14, 2020, 13:02:25
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Par les chemins d'automne - acte VI : Sur les traces de Bretuald  (Lu 31710 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Frère Padraig
(Arkendor)

  • Chevalier Dragonlance
  • **
  • Portrait
    Prêtre Niveau 1
    PV:22/22
  • Messages: 3161

  • Activité
    0%
Ne voulant pas perdre une occasion de comprendre ce qu'il se passe avec l'équipage d'Arthur, je me lève à sa suite et lui emboîte le pas. Mon Saint-Patron, Anselme, était un homme d'audace et d'initiative, des vertus enseignées et favorisées au sein de son Ordre sacré.
 

Hors ligne Joscarin Milistoir / Josh
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
    Assassin Niveau 3
    PV:18/18
  • Messages: 6781

  • Activité
    0%
    • La Voix de Rokugan
Je m'étire. Souris. Les yeux toujours clos. L'idée de ne pas savoir où je suis ne m'est curieusement pas angoissante. Je ne sais même pas combien de temps je suis resté là, endormi, éveillé ?

La brise est toujours fraîche. J'entends le tintement de petites fioles de verre, des tiroirs de bois qui s'ouvrent et se ferment, des pages que l'on feuillettent, de discrets raclements de gorge... Quand mon pied tape doucement le chambranle du lit tout s'arrête et c'est à pas mesurés qu'on vient me voir.

Mon fils ?

Je porte mes mains à mon visage et ouvre les yeux derrière le rideau de mes doigts. La lumière n'est pas si vive. Je me redresse finalement pour porter mon regard sur un homme d'âge assez avancé au sourire discret. Un air rassuré se peint sur son visage.

Vous dormiez d'un sommeil si profond... Je vous ai fait respirer certains de mes onguents, mais comme vous sembliez ne point souffrir je n'ai pas insisté. J'avais bon espoir. Giraldus, c'est le frère hostelier, il m'a chargé de veiller sur vous.

Je sens dans le vous un pluriel à peine voilé alors j'examine la pièce abaissant enfin mes mains. Et effectivement, le costaud Frère Concaleus est là également, assoupi sur un matelas d'herbes séchées qui a plus l'air d'un paillot d'enfant, au vue de sa stature, que d'un réel lit.

Mettant les pieds à terre, je gratifie... Je ne sais, en fait. Je regarde mon vis-à vis, interrogateur. Un instant il écarquille les yeux de surprise en voyant les miens puis se reprend Je suis frère Odilo, Monsieur. Je gratifie donc mon infirmier d'une tape gentillette sur l'épaule Merci d'avoir veillé sur mon sommeil mon bon... Depuis quand vous gratifié-je de mes ronflements ? demandé-je léger, en me redressant enfin, plus en forme que jamais à mon grand étonnement.

Quelques heures. A peine. Vos amis ne sont pas loin. Enfin je présume.

- Parfait alors ! réponds-je sans inquiétude dans la voix.

- Dîtes-moi... Que vous est-il arrivé ? finit-il par demander, curieux, comme tous les hommes affiliés à la science... ou la médecine, ce qui s'en rapproche le plus ici.

- Un songe mon brave, un très beau songe.


Je m'accroupis, me relève, tends les bras comme pour toucher le plafond. Je suis aussi dégourdi qu'on puisse l'être. J’ai bien vu que ma réponse n'a pas étanché tout l'intérêt de Frère Odilo mais j'aimerais également savoir ce qu'il m'est arrivé. C'est du bien que j'en ai retiré mais le soigneur n'a pas le monopole de la curiosité.

Je reviendrais vous voir. Je vous raconterai tout en détail si vous le souhaitez. Mais si ça ne vous ennuie pas, j'aimerais trouver mes compagnons, au moins les avertir que la Belle au Bois Dormant s'est éveillée.

Frère Odilo acquiesce, visiblement rassuré dans ses envies.

Merci encore mon Père.
Faute de coke, prends de la méphédrone.

Hors ligne Joscarin Milistoir / Josh
(Astérion)

  • Serviteur d'Akshahar
  • ***
  • Portrait
    Assassin Niveau 3
    PV:18/18
  • Messages: 6781

  • Activité
    0%
    • La Voix de Rokugan
Je sors de l'infirmerie, et après m'être à peu près repéré, file m'engager dans le cloître qui entoure la cour. Il y a beaucoup d'agitation, beaucoup de monde finalement. Bon sang c'est qu'il y a de la soldatesque dans le coin ! me dis-je en passant en revue toutes les armures de plates rutilantes à portée de regard... Plein de ratichons également. Eh bien ! J'ai tout raté. Dommage, songé-je ironique.

Je continue mon petit bonhomme de chemin dans le cloître, gratifiant d'un signe de tête ceusses qui me saluent. Mais j'ai beau déambuler je ne trouve signe de Davog, ni même d'Aube ou d'Arthur. La bâtisse est belle je dois le reconnaître, un peu plus jolie que quand j'y étais passé. L'entretien est terriblement bien fait. Je m'approche des maisons d'hôtes. Où est-ce qu'ils ont bien pu foutre mes affaires ?

J'ai un éclair de lucidité juste avant de percuter un grand chevalier...
[1]
 1. Bon je continuerai plus tard ^^
Faute de coke, prends de la méphédrone.

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !