Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
mars 25, 2019, 00:32:26
Le forum Planète Rôliste existe depuis 2006, il a pour vocation de promouvoir les jeux de rôles (JdR) et permettre de jouer des parties même pour ceux qui n'ont plus de table à disposition (au sens propre comme au sens figuré), à l'écrit en "Play by Post", grâce aux très nombreux outils à disposition, ou en chat vocal/vidéo pour ceux qui le souhaitent. Les expatriés, les nomades, les timides, les boulimiques du JdR, les petits nouveaux, les peujs et les meujs, tous sont les bienvenus au sein de notre communauté.

AuteurSujet:  Chapitre I Acte 2 Scène 4 : Une alliée fantomatique  (Lu 2978 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Fra Morost
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *
  • Nosferatu
    7e gen.
    HP: 1/1
    Will: /6
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Chapitre I Acte 2 Scène 4 : Une alliée fantomatique
« le: décembre 10, 2015, 23:59:22 »
Romain semble déjà être en bonne position pour la faire succomber à ses charmes. Ha !

Dans la mesure où celle-ci pose si délicatement la question, je ne me contiens pas plus.

"Dame Hélène, respectée Préfet des relations orientales, nous souhaitons vous entretenir d'un sujet jusqu'ici secret.

Nous sommes ici pour évoquer la situation du contrat que vous avez placé sur la tête de l'Eveque Gabrielle. Dans la mesure où je ne suis pas le mieux placé pour évoquer la situation, je laisse mes camarades directement intéressés vous présenter la raison de notre présence ici."
« Modifié: décembre 11, 2015, 12:24:21 par Ytima »
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Romain de Châtillon
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *
  • Ventrue
    8 gen.
    HP: 1/1
    Will: /3
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Toujours accoudé au bureau d'Hélène, dans ma posture de séducteur, je m'apprêtais à prendre congés avec mes compagnons quand Fra Morost décide de lui rentrer dedans sans plus de doigté.
Ses paroles me glacent d'effroi, et je ne peux empêcher mon corps de se crisper, ce qui, j'en suis sûr, ne manque pas d'être clairement apparent sur mon visage.
A mes oreilles, le sujet lancé par Morost sonne comme le murmure de la Dame Faucheuse, et, figé, j'attends de voir l'évolution de la situation et la réaction d'Hélène.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne József Törley
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Moi qui me demandais pourquoi la puissante cainite ne réagissait pas à l'arrivée de le belle Italienne....

Je vais peut-être avoir la chance d'obtenir un élément de réponse ?

J'acquiesce aux paroles de mon compagnon. La vérité et la franchise sont les meilleures armes des chevaliers.

Savoir que je ne suis pas le seul ici, réchauffe mon cœur mort et froid. .
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Tiziana Spinola
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • 7 gen.
    HP: 1/1
    Will: /7
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Le temps, pourtant ralenti depuis mon étreinte, semble se figer.
Romain n'a pas osé aborder la raison de notre présence et c'est Fra Morost qui s'en charge. Empreints de respect, ses mots sont justes et comptés.
Jusque là en retrait, j'acquiesce de la tête et avance d'un pas.

En effet. Comme vous le savez, je suis l'Infant de Giaccobe et en conséquence, fortement affectée par votre position vis-à-vis de l'Evêque Gabrielle.

Comment aborder son point de vue sans l'offusquer ?

Nous sommes là pour solliciter, respectée Préfet, une entrevue afin de vous apporter différentes informations à même de vous permettre d'élargir votre connaissance de la situation. Et... ainsi revoir votre jugement sur l'Evêque Gabrielle.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Rose, maîtresse du jeu
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Je .. heu .. qu... balbutie t-elle.

Hélène regarde alternativement chacun de vous, les yeux écarquillés d'étonnement. Puis elle se redresse soudainement, comme pour reprendre un peu de contenance. Elle fronce les sourcils, son visage se durcit, vous ressentez une colère terrible, une fureur presque palpable vous gagner. Vous comprenez alors qu'Hélène n'est pas une héritière antonine par hasard mais très vite sa colère retombe. Elle se contrôle.

Elle regarde autour d'elle pour vérifier que personne d'autres ne vous entend puis vous fait signe de la suivre. Tout en gardant le silence, elle vous emmène dans le couloir puis vous ouvre sur un grand bureau. La décoration du bureau est légèrement différente de celui du hall central. Bien qu'il soit assez simple, des signes féminins sont tout de même reconnaissables. Quelques jolis bibelots trainent sur des étagères et remplacent les armes et armures. Plusieurs grandes peintures tapissent la pièce et représentent toujours le même homme, un grand et fier combattant, à différentes époques.

Elle jette un bref regard à l'une d'elles, pleine d'émerveillement avant de s'assoir derrière un bureau en bois d'où débordent cartes, livres et paperasses.

Surement le bureau personnel d'Hélène.

Un contrat ? Que savez-vous de ce soit-disant contrat ? jeunes imprudents qui ne savent rien ... j'aimerais bien l'entendre ... dit-elle sarcastique. Ses traits sont relâchés maintenant et un sourire moqueur s'affiche maintenant sur son visage.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Fra Morost
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *
  • Nosferatu
    7e gen.
    HP: 1/1
    Will: /6
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Je suis l'Arménienne avec notre petite assemblée. Puis prends la parole.

"Madame,

Nous avons tous ici présents enquêté sur la disparition de l’Évêque Gabrielle, à la demande de Dame Spinola.

Cette enquête nous a mené jusqu'à soupçonner Shabah, l'envoyée d'Alamut. Elle nous a révélé qu'en arrivant ici, vous l'auriez abordé afin de conclure un contrat d'assassinat visant à l'élimination de Gabrielle. Elle déclare que vous êtes motivée par la volonté de tuer les latins, qui rongent Constantinople, et nuisent au Rêve."


Je tourne la tête vers mes camarades, dans l'attente que l'un d'entre nous poursuive, ou que Dame Hélène reprenne la parole.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne József Törley
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin

J’enchaîne donc à la suite, de ce cher Fra. Le regard franc et honnête. Nul mensonge dans ma bouche. Évitant de me mettre en porte à faux.

- Exactement, Madame. Dans le quartier Latin, elle est notre seule alliée vis à vis du rêve. Et mon mentor Natalya Svyatoslav., désire ardemment que nous le sauvions. Pour vous parler avec franchise, cet assassinat entraînerait immanquablement  une érosion encore plus soutenue du rêve. Hier soir, j'ai assisté pour la première fois à une fête de sang dans le quartier Latin........et je dois vous dire qu'il est essentiel, pour l'amour de Dieu, d'intervenir. Et la personne la plus dangereuse, celle souhaitant une nouvelle Rome, n'est pas L’évêque Gabrielle. Loin de là........... et la question suivante se pose : comment pourrions nous faire entendre la parole de Dieu dans un lieu païen  en assassinant la seule personne de notre côté ?

La question est posée. Et quel contre-argument valable pourrait être offert ici ? Evidemment, si cette personne, est de notre côté......et si elle croit en dieu.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Rose, maîtresse du jeu
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Hélène vous regarde avec de grands yeux ronds avant d'éclater de rires. Son rire ne transpirait pas la joie mais la moquerie.

Et c'est Shabah qui vous a dit ça ? demande t-elle, hilare.

La grande et si fière Shabah ... ? Vous enfoncer dans la gueule du loup pour nettoyer son passé crasseux et vil. Vous êtes tellement loin des réalités mes pauvres amis que je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Et maintenant, elle souhaiterait aider Constantinople ? La meilleure celle-là ... Elle vous a menti, il n'y a jamais eu de contrat sur Gabrielle !

A dire vrai, elle me rend simplement un service en échange de mon silence ...

Shabah est la directe responsable de la fin de Constantinople, mais j'imagine qu'elle a omis ce ridicule petit détail ...

Quand l'empire byzantin était à son apogée, quand mon maître était au sommet de sa gloire et de sa puissance, prêt à donner sa vie pour le grand Jean II Commène, quand nous étions si proche, si proche d'être l'empire le plus puissant de ce monde, cette putain a assassiné l'empereur !

Personne ne le sait, pas même Bélisaire. Personne, sauf moi. J'étais là, j'ai tout vu. J'ai assisté à la fin tragique de notre grand empereur et à la déchéance de Bélisaire.


Elle se redresse, frappe ses poings sur son bureau et plonge son regard dans celui de Tiziana Spinola.

Alors oui, je vous le confirme, j'ai demandé à Shabah de tuer toute la racaille du Quartier Latin et en commençant par ses chefs ! Gabrielle comme cet Alfonzo méritent la mort ! Ils tuent notre cité à petit feu ... la gangrènent sous le commandement de Narsès, le plus infâme rival de Bélisaire, trop jaloux et trop faible pour se mesurer directement à lui !

Cette Shabah est un serpent et ses paroles du poison. Tout ce qu'elle dit n'est que mensonge !


Puis elle finit par regarder le chevalier Törley, à le juger, comme s'il était soudainement devenu un paria.

Mais j'observe avec intérêt le fait que votre mentor et sénatrice Svyatoslav fait affaire avec les latins. J'imagine que Caïus sera ravi de le savoir ... dit-elle sarcastique.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne József Törley
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Calme, toujours droit dans mes bottes, sans craindre la mort ou quoi que ce soit d'autres. Je poursuis donc la conversation les sourcils froncés sous le coup de la réflexion. .

- Donc si je comprends bien,  après avoir caché des informations à votre sir, vous avez décidé d'éliminer les chefs du clan ennemi sans imaginer les conséquences d'une telle disparition ?


Je laisse échapper un soupir.

- Ecoutez, si assassiner l’Évêque pouvait ramener Jean II Commène à la non vie, je comprendrais même si je ne pourrais accepter un tel acte, mais là, c'est bien le contraire. C'est en la tuant que l'on précipitera à jamais l'héritage du grand Jean  II dans l'oubli, que l'on gâchera un son héritage. Bafouera sa ma mémoire non ?

Je marque une courte pause et je demande avec tout le respect possible.

- Et si vous rencontriez en personne l’Évêque pour juger par vous même. Je veux bien croire que je me fasse berner. Mais vous, je suis sûr, vous pourriez voir si elle est de notre côté ou non. Car si elle l'est, comment ne pas lui permettre d’œuvrer dans notre sens ? De se battre pour le rêve ?


Mon regard ne quitte pas Héléne. Je sais que si je meurs, je partirai la tête haute. Mais là, à quoi bon tourner autour du pot ? Elles doivent se rencontrer et discuter. Nous serons là évidemment. Si il le faut, je demanderais à mon sire de venir avec moi monter la garde.......
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Tiziana Spinola
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • 7 gen.
    HP: 1/1
    Will: /7
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Shabah nous avait mis en garde mais Hélène marque un point : qui croire ? Dans le doute, je préfère penser que Gabrielle n'était pas sous l'influence de l'envoyée d'Alamut.

Lorsque Hélène montre toute sa haine dans mon regard, je ne montre aucune émotion comme j'ai appris à le faire. Mais je lui réponds d'une voix sèche.

Dame Hélène, vous parlez encore sous l'emprise de la colère alors que nous venons en paix. Vous tenez tant à nous montrer votre amour pour Constantinople et pourtant vous avouez que vous avez commandité l'assassinat du Préfet Gabrielle.

Unique rescapée du massacre, elle aurait pu s'enfuir pour ne jamais revenir. Au contraire, elle a largement prouvé son attachement à la Cité. L'argent Gênois coule dans les coffres des marchands byzantins, enrichis grâce aux liaisons commerciales de l'Evêque. La reconstruction de l'Embolos est maintenant son plus cher projet.

Alors assassinez Alfonzo si cela vous soulage mais ouvrez les yeux sur mon maître.

Mon ton se radoucit alors que je conclue ma tirade.

La Trinité n'a aucun intérêt à déclencher une nouvelle guerre meurtrière et c'est ce qu'il adviendra si vous persistez dans cette voie. Ne vous trompez pas d'ennemi Dame Hélène.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Fra Morost
(Eldred)

  • Hobbit tire-laine
  • *
  • Nosferatu
    7e gen.
    HP: 1/1
    Will: /6
  • Messages: 25

  • Activité
    0%
Je réfléchis aux propos de Hélène l'Arménienne, tout en acquiesçant silencieusement aux réparties de mes camarades. J'ajoute finalement :

"Je crois que nous sommes conscients des dommages qu'ont pu créer les Latins dans la ville de Constantinople. J'ai toutefois bon espoir que cela ne soit pas irréversible. Les habitants de l'Embolos ont effectivement besoin de toute l'aide que l'on peut leur apporter. Et si l'Eveque Gabrielle souhaite orienter une partie de ses rentes vers les plus déshérités, au détriment des caisses de Gênes, cela ne peut que servir les intérêts de l'Empire Byzantin. La question que nous devons nous poser, si tant est que nous ayons tous à coeur l'intérêt des habitants de cette ville, est de savoir ce qui motive cette générosité. Imaginez, Dame Hélène, qu'il ne s'agisse pas d'une ruse.

Si l'Evêque Gabrielle est encline à partager les fruits de son enrichissement avec la ville, au risque de se mettre à dos Alfonzo et son Sire Narsès, n'y a-t-il pas là une opportunité d'engager le dialogue avec elle ? La Trinité a besoin d'alliés, et non pas de cadavres. Que ne donneriez vous pas pour obtenir des informations fiables sur Alfonzo, et son maitre ? Ses intérêts, caches, domaines et ses déplacements ? Assurément, la principale partenaire de l'Evêque Alfonzo est en mesure d'en savoir beaucoup sur lui. Et par son entremise, sur Narsès. J'entends, Madame, que les intrigues et les machinations ne sont certainement à vos yeux que l'apanage des parias. La respectée Préfète des affaires orientales, non plus que le grand Bélisaire ne peuvent se résigner à de telles bassesses.

Je crois pour ma part qu'un secret croustillant, correctement utilisé, peut s'avérer plus intéressant qu'un corps pourrissant.

J'ajoute qu'il est possible, dans le cas où vous souhaiteriez confirmer votre ordre d'assassinat, qu'on puisse remonter jusqu'à vous. En effet, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu vent de la capture de Gabrielle par Shabah.
"

Je marque une pause.

"Pourquoi ne pas révéler l'identité de la meurtrière à Bélisaire ?"
 

Hors ligne Rose, maîtresse du jeu
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Et perdre un moyen de pression contre Shabah ? Certainement pas. Cette punaise a détruit un pan de lumière de cette Cité. Cette information, précieusement gardée, m'est utile. Toujours utile.

Elle soupire, résignée.

Mais soit, vous m'avez convaincue. Peut-être devrais-je utiliser Shabah à d'autres fins. J'y réfléchirais. Considérez que je ne chasse plus Gabrielle, mais à une condition, qu'elle négocie avec moi un accord pour un but commun : la destruction pure et simple du quartier latin.
Maintenant, sortez de chez-moi ! Bélisaire attend des rapports.


Son regard effrayant vous donne une indication sur le sérieux de son ordre. Il ne vous faut donc pas très longtemps pour quitter son bureau et vous retrouver devant les doubles portes des quartiers du général.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Fra Morost
(Eldred)

  • Hobbit tire-laine
  • *
  • Nosferatu
    7e gen.
    HP: 1/1
    Will: /6
  • Messages: 25

  • Activité
    0%
"Cela ne s'est pas si mal passé, finalement. Quant à la destruction du quartier latin, je ne pense pas qu'il faille le prendre au pied de la lettre. L'excellent repas dont la respectée Préfète pourra jouir en compagnie de Romain saura certainement apaiser ces velléités." déclaré-je à la sortie des quartiers d'Hélène l'Arménienne.

"Qu'en pensez-vous ?" fis-je à l'intention de chacun de mes compagnons.
 

Hors ligne József Törley
(Granite)

  • Ranger du Nord
  • *****

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 576
  • Geek un jour, Geek toujours !

  • Activité
    0%
Droit comme le I de la justice, je me déplace aux côtés de Fra en hochant la tête.

- Disons que nous avons obtenu une légère victoire dans l'éprouvante guerre qui nous attend. Un conflit d'envergure dont je ne comprends guère les tenants et les aboutissants vous avouerai-je........

Mon regard se fait pensif et mélancolique.

Ne sachant pourquoi je suis devenu Vampire, je n'ai d'autres ambitions que de devenir le parangon des chevaliers..........
- Pour être franc avec vous, si nous arrivons à transformer le quartier le quartier latin, alors, on pourra considérer qu'il a été détruit. Et quoi de mieux que de renforcer le rêve pour obtenir gain de cause ?

Le rêve me semble donc salutaire........mais pour arriver à nos fins,Fra et moi même, devons récupérer quelque chose auparavant........

 

Hors ligne Tiziana Spinola
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • 7 gen.
    HP: 1/1
    Will: /7
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Loin de partager leur optimisme, je suis tout de même moins inquiète. Se débarrasser d'un vampire est une chose, se débarrasser de tout un groupe de vampires en est une autre...

Messires, permettez-moi de ne pas être aussi positive que vous. Dame Gabrielle n'acceptera jamais de détruire le quartier latin, je le crains. Mais, je vous l'accorde, Hélène ne peut faire autrement que revoir ses plans.
Si Romain peut aider à ce qu'il soient plus cléments, alors nous pourrons dire que nous avons pris le dessus. Temporairement tout du moins.


Je laisse passer le temps d'une courte réflexion et m'arrête, un sourire de satisfaction aux lèvres.

Messires, je vous remercie pour votre aide précieuse. Chacun a eu son rôle à jouer et je serais toute aussi dévouée dans la contrepartie qui vous est due. En ce qui me concerne, vous avez respecté notre accord et je suis donc maintenant votre débitrice.
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Romain de Châtillon
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *
  • Ventrue
    8 gen.
    HP: 1/1
    Will: /3
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Je n'ai pas suivi mes nouveaux compagnons jusqu'à la sortie, mais me suis incliné pour regagner rapidement ma chambre. J'ai une parole à tenir.

Cette dernière heure n'a pas été sans surprise. Et c'est fébrile que j'ai englouti les informations lâchées sans ménagement par Hélène. Je comprends à présent un peu mieux le regard triste et nostalgique de Bélisaire quand il me parle de ses souvenirs de guerre. La fin de Jean II a dû être un choc terrible pour lui. La démarche d'Hélène m'agace. Si elle avait un tant soit peu de respect pour son maître, pourquoi lui cacher la vérité sur Shabah ?

Plein de questions se bousculent dans ma tête. Des choses m'échappent.

Cette punaise comme elle le dit si bien ... Pourquoi souhaite t-elle aider Gabrielle ? Cela n'a aucun sens. Pourquoi la responsable directe de la mort de Jean II souhaiterait maintenant donner à Constantinople toute la splendeur qu'elle mérite ? C'est ... c'est absurde.


Je secoue la tête, comme pour chasser ces interrogations tout en récupérant le document caché dans mon coffre avant de retourner auprès de ma nouvelle côterie.

Fra Morost, je suis un homme d'honneur et je tiens parole, dis-je en tendant le parchemin.

J'ai récupéré ça dans la boue alors que je suivais des traces de pas au détour d'une rivière quand le carrosse fut attaqué. Les traces indiquaient les pas d'un humain et ceux d'une louve. Les pas se sont arrêtés à la rivière. Je n'ai pas compris un traitre mot de ce document. J'imagine qu'il vous sera plus utile à vous qu'à moi. J'espère que cet acte vous suffira à vous prouver ma bonne foi. Est-ce le document que vous cherchiez ?
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

Hors ligne Rose, maîtresse du jeu
(Ytima)

  • Ranger du Nord
  • *

  • gen.
    HP: 1/1
    Will: /1
  • Messages: 778

  • Activité
    0%
    • Geek Ô Féminin
Tiziana Spinola n'a d'autres choix que de retourner à la mosquée pour libérer Gabrielle de ce mortel contrat. Nul doute que le quartier génois sera content de retrouver son chef. Les négociations avec Hélène s'annonce rude d'autant qu'une alliance - aux contours cruellement flous - a été promise entre Gabrielle et Khay'tall ...

Fra Morost s'est fait une idée nette du coupable de cette attaque. Mais cette histoire n'est pas encore finie, il ne le sait que trop bien. Connaître le coupable est une chose, mais dans ce nouveau monde de faux-semblants, être coupable est presque un principe. Il faudra donc faire jouer quelques mécanismes subtiles.  Quelques informations doivent être tirées au clair et pour l'heure, il lui faut les lumières de son guide avant de parler de ses dangereuses découvertes à Joszef et Hugo.

Quant à Romain de Châtillon, ce sont des préoccupations plus familiales qui s'imposent dans son esprit.

C'est devant cette grande porte que les cinq cainites se séparent presque dans le silence. Aucune promesse officielle d'un au revoir. Ils se reverront, ils en ont l'intime conviction.
« Modifié: décembre 30, 2015, 12:07:33 par Ytima »
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence

 

Lignes et Colonnes du Tableau

# Lignes
# Colonnes

Injection d'un lien

URL
Texte
Editer !